Alain Souchon, Mazarine Pingeot, Michel Sardou, Jean Vedrines et Niska ont un point commun : les mots. Ils jonglent tous avec la langue pour notre plus grand bonheur. Ils étaient les invités d'Augustin Trapenard cette semaine. Morceaux choisis

Les petits veulent grandir pour faire comme les adultes, qui regrettent leur jeunesse. La nostalgie ? C'est des conneries !
Les petits veulent grandir pour faire comme les adultes, qui regrettent leur jeunesse. La nostalgie ? C'est des conneries ! © Getty

Joséphine Dumoulin a préparé le best-of de Boomerang de cette semaine, à partir des entretiens d'Augustin Trapenard :

9 min

Boomerang, le best of du 6 septembre

Par France Inter

Alain Souchon

Dix ans qu'on l'attend. Le voici enfin ce nouvel album de ce jongleur de mots qu'est Alain Souchon. Âme fifties sera disponible le 18 octobre. D'ici là, on écoute en boucle, les deux premiers titres révélés il y a quelques jours.

La nostalgie c’est des conneries. Tout le monde est nostalgique de ne plus avoir 18 ans

Mazarine Pingeot

Il y a eu "Bouche cousue", "Bon petit soldat", ou encore "Magda". Voici "Se taire" qui vient de paraître chez Julliard. L’histoire d’une jeune femme et de son secret – un viol, commis par un homme au-dessus de tout soupçon. 

Le moment de #Metoo a eu lieu. Il a été absolument nécessaire, mais maintenant le temps de la réflexion, le temps de la complexité, est venu

Pour sa carte blanche, Mazarine Pingeot a écrit un texte inédit, que vous pouvez lire ici.

Michel Sardou

Il a mis fin à sa carrière de chanteur et revient à ses toutes premières amours. C'est au théâtre que l'on retrouve désormais cet enfant de la balle. Et même si on l'entend peu sur France Inter, ses chansons font partie du patrimoine de la chanson française.

La chanson ne me tentait pas, j'étais plus attiré par le théâtre et le cinéma

Jean Védrines

Qu'est-ce qu'une langue vivante ? A-t-elle une histoire tant celle-ci est vibrante, incandescente, cette langue que l'on ne saurait cultiver car toute entière du côté de la beauté. Que devient-elle ? Peut-on la préserver, la réactiver ou bien alors, n'est-elle pas destinée à mourir ? Autant de questions, plus quelques autres posées par Augustin au romancier.

Plus il s’enlaidit, plus ce monde nous force à regarder ce qui est beau

Pour sa carte blanche, Jean Védrines a écrit un texte inédit, que vous pouvez lire ici.

Niska

Sa collaboration avec Maitre Gims sur le titre Sapés comme jamais l'a révélé au grand public. Sa danse du "Charo" a envahi les stades. Depuis, il cumule les distinctions, et fait partie des artistes français les plus écoutés. 

"Faire du sale" : chacun a sa définition bien propre

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.