Paris invite les habitants à investir cafés, espaces publics, lieux d’échange et lieux de vie, le 2 avril pour La nuit des débats .

Ce soir-là, pas d’événement en grande pompe, pas de manifestation spectaculaire. Mais une invitation à se retrouver, se parler, discuter et débattre.

Dès maintenant, vous pouvez inscrire un lieu, votre établissement, à partir de 18h, pendant le créneau horaire de votre choix pour accueillir un débat, ou proposer un thème de débat .

Vous pouvez proposer un débat dans les lieux référencés sur le siteParis.fr. Si votre proposition est validée par l'équipe d'organisation, votre lieu sera affiché sur une carte et pourra être choisi par les parisiens et les parisiennes qui souhaitent animer un débat. Vous serez notifié dès qu'un participant souhaite animer un débat dans votre lieu.

Pour organiser un débat, rien de plus simple : il suffit d’avoir envie de discuter, de trouver un lieu et de le faire savoir .

Il ne s’agit pas d’un cadre supplémentaire. Il s’agit au contraire d’une fenêtre ouverte sur le possible .Parce que la conversation est un bien commun, et parce que le débat constitue l’essence même de la démocratie, il nous appartient de sanctuariser la possibilité matérielle de discuter. C’est pourquoi nous voulons encourager tous les lieux de débat existants, et l’installer même là où il était jusqu’ici absent.

Nos bars, nos cafés, nos lieux de vie ont eu part à toutes les révolutions et à tous les progrès sociaux. Continuons à converser et à controverser pour faire vivre, au sein de notre ville cosmopolite, cet esprit qui fait de Paris une capitale libre et insoumise.

Ensemble, refaisons le monde. Et ainsi (re)faisons de Paris ce qu’Emerson en disait en la qualifiant de centremondial de la sociabilité , dont le mérite suprême consistait à être la ville de la conversation et des cafés . Pour demeurer authentiquement démocratique, la ville intelligente que nous œuvrons à bâtir collectivement doit demeurer cette ville bavarde qui nous ressemble tant.

Mode d'emploi

  • Comment mobiliser et communiquer autour de son débat

Commencez par identifier les personnes ou groupes de personnes qui pourraient être intéressées par votre débat . N’hésitez pas à en parler autour de vous, dans votre quartier ou parmi vos proches pour susciter de l’intérêt.► Vers qui communiquer ?Diffusez l’information avec le titre du débat, le lieu et l’horaire ainsi qu’un descriptif très bref (2 ou 3 phrases) sur tous les canaux de communication à votre disposition. Les réseaux sociaux peuvent vous permettre de toucher un grand nombre de personnes facilement.N’oubliez pas de demander au lieu qui vous accueillera de communiquer auprès de ses clients ou usagers habituels (affiches, flyers, mail d’information …).► Comment communiquer ? Vous pouvez envoyer des invitations ciblées si vous avez identifié certaines personnes susceptibles d’être particulièrement intéressées ; vous pouvez distribuer des flyers dans des lieux stratégiques pour le débat, apposer des affichettes afin de rendre visible l’évènement : elles doivent mentionner le sujet du débat, le lieu, la date, l’horaire, un contact, et les modalités d’inscription. N’hésitez pas à inscrire un contact sur vos documents (un mail par exemple) pour que les personnes souhaitant participer au débat puissent se signaler ou éventuellement poser des questions.

  • Comment choisir et trouver un lieu

Commencez par vous rendre dans les lieux qui vous sont familiers (cafés, librairies, équipements de la Ville comme les centres d’animation, les bibliothèques municipales ou votre mairie d’arrondissement…). De nombreux cafés parisiens sont partenaires de l’opération et seront ravis de vous ouvrir leur porte.► Le lieu doit être propice à l’organisation d’un échange , avec suffisamment d’espace pour pouvoir en modifier la configuration (par exemple mettre les chaises en cercle si vous le souhaitez). Privilégiez les lieux conviviaux, familiers et les formats de débat en petits groupes (10 à 30 personnes) pour être sûrs que le cadre soit propice à une discussion.► Mettez-vous d’accord avec le lieu hôte pour déterminer les conditions de la soirée . Par exemple ; un café vous demandera peut être de lui assurer qu’un nombre minimal de personnes seront présentes et pourront éventuellement consommer durant le débat ; un libraire vous demandera peut être d’avoir un droit de regard sur le thème du débat et d’y participer lui-même.► Enfin, n’oubliez pas de préciser l’horaire du débat en accord les responsables des lieux . La soirée peut commencer à partir de 18h mais aussi plus tard dans la soirée pour des discussions qui se prolongeront éventuellement jusqu’au milieu de la nuit.► Si vous connaissez des difficultés pour trouver un lieu de débat, rendez-vous sur Paris.fr/nuitdesdebats pour voir l’ensemble des lieux disponibles recensés par la Mairie.

  • Zoom

► Le choix des termes du débat ! Ce choix est très important car il sera le point de départ du débat . Il faut doncdéfinir un thème qui soulève un problème et sur lequel les participants pourront exprimer un avis différent . Par exemple, plutôt que de choisir « Les réseaux sociaux », préférez une question qui pose une alternative comme « Les réseaux sociaux nous isolent-ils ou nous rassemblent-ils ? ».► Préparer le cadrage de la discussion : réfléchissez à toutes les questions que peut soulever le thème choisi, pour pouvoir lancer des pistes au début du débat ou permettre de le relancer au cours de l’échange.► Résumer en quelques phrases l’enjeu du débat : pour intéresser largement, il faut que le problème soulevé par le débat soit compréhensible rapidement. Pour cela, le mieux est d’essayer de le présenter en deux ou trois phrases maximum.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.