Voix singulière, à la fois conseiller, médiateur, historien, conteur et musicien, le djéli, ou griot, tient une place à part dans les sociétés d’Afrique de l’Ouest. Pour cette création, le virtuose de la kora, Ballaké Sissoko, s’entoure de fiers représentants de la grande tradition mandingue.

Les artistes de cette nuit savent remonter le temps jusqu’à l’aube du monde, ou presque ! Ils incarnent la grande histoire de l’empire du Mandé, fondé au XIIIème siècle par Soundjata Keïta et dont l’organisation culturelle, sociale et politique a traversé les siècles. A la demande du festival d’Ile de France, le joueur de kora Ballaké Sissoko rassemble autour de lui un plateau griotique d’exception. La chanteuse Babani Koné et le ngoni hero Bassékou Kouyaté, l’immense voix malinké Kassé Mady Diabaté ou la jeune chanteuse Tata Diabaté sont les dépositaires d’une longue tradition vocale ou instrumentale. Artistes talentueux, ils ont su faire fructifier cet héritage et sont reconnus sur les scènes internationales et adulés au Mali, en Guinée et au Sénégal. En effet, encore aujourd’hui, le djeli reste en effet le pivot des sociétés mandingues d’Afrique de l’ouest. Il maîtrise l’art de la musique et de la parole, deux vertus cardinales qui le font tour à tour historien, conteur, généalogiste ou médiateur. A travers ses louanges, il crée l’identité sociale de chaque individu, en le rattachant à la mémoire de sa famille et de sa région. Il noue et dénoue les parentés et les conflits, accompagne les grands moments de la vie d’une famille.

Cette soirée malienne, Ballaké Sissoko l’a ainsi imaginée entre le concert et le sumu, une cérémonie traditionnelle qui honore un événement heureux (mariage, baptême, voyage…). Et quel sumu ! Très rares seraient les occasions d’assister à un tel all stars griotique… Ainsi, les artistes resteront tous en scène sans qu’existe la notion de soliste : chacun pourra la parole, qu’il soit instrumentiste ou chanteur, afin de faire revivre la longue histoire de l’empire du Mandé. Lors de cette nuit au temps suspendu, les chroniques d’actualité et les proverbes s’offriront en notes, silences et en musique, pour peindre le passé, croquer le présent et esquisser le futur de la société malienne.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.