L’État du New Jersey est avec celui de New York l’un des plus touchés aux États-Unis par la pandémie de coronavirus. Alors pour donner du courage à ses voisins, aux malades et globalement à tous les Américains, Bruce Sprinsgteen s’est reconverti, le temps d’une matinée, en animateur radio.

Bruce Sprinsgteen s’est reconverti le temps d’une matinée en animateur radio
Bruce Sprinsgteen s’est reconverti le temps d’une matinée en animateur radio © Getty / The Washington Post / Contributeur

Pendant une heure et demi ce mercredi sur une radio par satellite, Sirius XM, le chanteur a parlé de la crise sanitaire qui frappe son pays. De son confinement. Et aussi joué ses disques favoris. La playlist de confinement du Boss est à tomber par terre ! 

La radio par satellite Sirius XM a baptisé cette émission exceptionnelle : "From his home to yours" ("de sa maison jusqu’à la vôtre"). Et à dix heures du matin, Bruce Springsteen prend l’antenne depuis sa ferme de Colts Neck, New Jersey. 

La voix est puissante, évidemment, et souriante : "Salut la E Street Nation ! C’est Bruce Springsteen, je vous parle depuis chez moi. Et je vous ai préparé un programme musical pour ces temps troublés. Je vais être votre DJ. Et je vais essayer d’illuminer votre journée !"

1 min

Ecoutez un extrait de l'émission de Springsteen sur Sirius XM

Par Springsteen on Sirius XM

"Être loin des gens que vous aimez. Et vivre avec ça"

Puis Springsteen enchaîne les titres qu’il a personnellement choisi. Roy Orbison. Bob Dylan. Bon Jovi (un voisin du New Jersey). Morrissey. Son épouse Patti Scialfa. Ry Cooder. Et "Angel from Montgomery" du chanteur légendaire de folk John Prine, décédé hier à 73 ans des suites du coronavirus, à qui il rend un vibrant hommage. 

Entre deux chansons, Sprinsgteen s’adresse aussi à ses fans, et plus largement aux Américains : "Je pense que le plus difficile dans l’épreuve que nous traversons en ce moment, c’est de ne pas avoir la possibilité de voir, d’embrasser, de serrer dans vos bras ceux que vous aimez. Mes enfants sont chacun chez eux, et ils ne viennent pas nous rendre, disent-ils, pour ne pas prendre le risque de nous tuer (sourire) ! Alors voici une chanson qui parle de cela. Être loin des gens que vous aimez. Et vivre avec ça. La chanson s’appelle « Gone til november » par Wyclef Jean"

Puis le Boss raconte avec humour et émotion son confinement. Les amis qui lui manquent. Les promenades sur les boardwalks du New Jersey. Les bars d’Asbury Park.

À la fin de son émission, Bruce Sprinsgteen s’adresse à tous ceux qui ont perdu un proche dans cette épidémie. Et programme "le plus beau gospel qu’il m’ait jamais été donné d’entendre" : « The last mile of the way » par Sam Cooke et les Soul Stirrers. 

On connaissait le Boss en bête de scène et auteur de chansons qui racontent l’Amérique depuis bientôt un demi-siècle. On découvre aussi qu’il est un formidable animateur radio…

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.