La Sainte Anne de Léonard de Vinci enfin montrée au Louvre, après des mois de polémique sur sa restauration. Elle est la pièce maîtresse d'une exposition de 135 chefs d'oeuvres.

Léonard de Vinci a commencé cette peinture sur bois représentant "La Vierge et l'enfant avec Sainte Anne" sans doute pour marquer son retour à Florence, à une époque où Saint-Anne et la conception de la Vierge était un sujet de débat important. Par ailleurs, Saint Anne est la protectrice de Florence.

La restauration de ce tableau commencé par le maître Italien en 1501 n'aura pas été simple.Le comité scientifique du musée a été longtemps divisé sur la façon de procéder.Deux membres du comité ont même démissionné. Mais aujourd'hui, ce n'est plus qu'un mauvais souvenir.

Le reportage d'Hélène Bielak

AVANT ET APRES RESTAURATION

Avant, après - Sainte Anne, la Vierge et l’Enfant jouant avec un agneau dit La Sainte Anne
Avant, après - Sainte Anne, la Vierge et l’Enfant jouant avec un agneau dit La Sainte Anne © RMN, musée du Louvre / René-Gabriel Ojéda. /

La restauratrice italienne Cinzia Pasquali s'est confié à Hélène Bielak pendant la restauration, en exclusivité pour France Inter

Cinzia Pasquali

Quelques vues des oeuvres de l'exposition au Louvre, montrant plusieurs interprétations du thème de Saint Anne par différents artistes.

Souabe (Ulm ?), vers 1500- 1510.  Sainte Anne trinitaire. Paris, musée du Louvre, R.F. 1684  © 2006 Musée du Louvre / Pierre Phi
Souabe (Ulm ?), vers 1500- 1510. Sainte Anne trinitaire. Paris, musée du Louvre, R.F. 1684 © 2006 Musée du Louvre / Pierre Phi © Radio France /

Etude pour la tête de sainte Anne. Vers 15021503.  Pierre noire sur papier blanc. Windsor Castle,  Royal Library, 12533. The Roy
Etude pour la tête de sainte Anne. Vers 15021503. Pierre noire sur papier blanc. Windsor Castle, Royal Library, 12533. The Roy © 2011 Her Majesty Queen Elizabeth II /

Clquez sur le tableau ci-dessous pour accéder au site du Louvre

Odilon Redon (1840 – 1916), Hommage à Léonard de Vinci. Vers  1914. Pastel sur papier.Amsterdam, Stedelijk Museum
Odilon Redon (1840 – 1916), Hommage à Léonard de Vinci. Vers 1914. Pastel sur papier.Amsterdam, Stedelijk Museum © Stedelijk Museum Amsterdam /

Pour compléter cette visite auprès de Saint-Anne et Léonard de Vinci, je vous conseille vivement de lire Léonard de Vinci, Posthume s, de Nadeije Laneyrie-Dagen, aux éditions Scala.

Ce n'est pas une étude scientifique mais c'est une très sérieuse fantaisie romancée autour de Vinci. L'auteure s'est mise dans la peau du principal élève de Léonard, Francesco Melzi, pour raconter les secrets du Maître, et son voyage ves Amboise pour rejoindre François 1er.

Mots-clés: