Chaque année, 20 millions de personnes se pressent autour de la Tour Eiffel. Dernier clin d’œil à la dame de fer qui fête ses 130 ans en 2019, avec la mise à disposition du public par Gallica d'une collection de photos d'Hippolyte Blancard.

Dans la base Gallica, extrait du livre "La tour de 300 mètres" de Gustave Eiffel, comportant toutes les étapes de sa construction
Dans la base Gallica, extrait du livre "La tour de 300 mètres" de Gustave Eiffel, comportant toutes les étapes de sa construction © Gallica-BnF

Hippolyte Blancard était pharmacien rue Bonaparte à Paris, inventeur de pilules digestives qui se sont exportées jusqu'en Amérique. Mais dans les années 1880, ce qui passionnait Hippolyte, c'était surtout la photographie et les tirages au platine. Au moment de l'exposition universelle de 1889, cet amateur s'est comporté comme un reporter professionnel, et a systématiquement photographié l'élévation de la Tour Eiffel, puis les pavillons de l'exposition. La tour Eiffel a été le lieu de trois expositions majeures en 1889, 1900 et 1937. En 1889, elle est le fleuron de la technique lors de l'exposition universelle.

Ce sont ces clichés que la bibliothèque numérique nationale Gallica dévoile au grand public en cette fin 2019. "Attention trésor !" prévient-elle dans un tweet. Le fonds Blancard sur Gallica est à découvrir ici. Le live Gallica sur la tour Eiffel, avec une navigation guidée dans les collections de la BnF est aussi accessible sur Facebook. Le site Paris Musées et les photos de Blancard sont consultables ici. 

La Fontaine Coutan lors de l'exposition universelle de 1889 sous la Tour Eiffel - Hippolyte Blancard
La Fontaine Coutan lors de l'exposition universelle de 1889 sous la Tour Eiffel - Hippolyte Blancard / Gallica/BnF
Exposition d'une pharmacie dans le kiosque central de l'exposition universelle de 1889 - Hippolyte Blancard
Exposition d'une pharmacie dans le kiosque central de l'exposition universelle de 1889 - Hippolyte Blancard / Gallica/ BnF

Blancard était à ce point habité par la photo, que la BnF a identifié 8000 tirages dont il est l'auteur. Au-delà de la tour Eiffel, il y a des photos de Meudon, où il avait une maison, des photos de Paris durant le Siège en 1870, puis des clichés de la Commune de Paris en 1871.

C'est un travail de titan que de tout faire répertorier, cataloguer avant numérisation. Les photos de Blancard seront visibles également lors d'une exposition au Grand Palais, Noir et blanc, une esthétique de la photographie, au printemps 2020

A gauche, intérieur de la Galerie des Restaurants (aile des Arts libéraux) - A droite, le Restaurant Léon - 1889 - Hippolyte Blancard
A gauche, intérieur de la Galerie des Restaurants (aile des Arts libéraux) - A droite, le Restaurant Léon - 1889 - Hippolyte Blancard / Gallica/ BnF
Le palais des machines de l'exposition universelle de 1889, extérieur et intérieur - Hippolyte Blancard
Le palais des machines de l'exposition universelle de 1889, extérieur et intérieur - Hippolyte Blancard / Gallica -BnF

Quelques autres pépites qu'on a aimé découvrir sur Gallica

On a retenu quelques photos, estampes, ou autres, en feuilletant les pages de Gallica. Dans l'ascenseur de la marque Edoux, entre le 2e et le 3e étage de la tour Eiffel, les passagers devaient changer de cabine en cours de route.

Dans l'ascenseur Edoux, entre le 2e et le 3e étage de la tour Eiffel, les passagers devaient changer de cabine en cours de route
Dans l'ascenseur Edoux, entre le 2e et le 3e étage de la tour Eiffel, les passagers devaient changer de cabine en cours de route / Gallica/ BnF

Particulièrement émouvants, ces dessins des premières fondations de la tour Eiffel. 

Fondations et premières assises de la tour Eiffel
Fondations et premières assises de la tour Eiffel / Gallica/BnF
Fondations de la Tour Eiffel
Fondations de la Tour Eiffel / Gallica/ BnF

Les dessins des premiers travaux de la tour sont à mettre en parallèle avec cette photo des frères Neurdein, de la coulée d'une des piles. 

Culée d'une pile de la tour Eiffel en 1888 - frères Neurdein
Culée d'une pile de la tour Eiffel en 1888 - frères Neurdein / Musée d'Orsay

Les frères Neurdein et la photographie touristique

Panorama pris depuis l'Arc de Triomphe - 1889 -Neurdein
Panorama pris depuis l'Arc de Triomphe - 1889 -Neurdein / BnF / Gallica

Également versé dans la malle aux trésors de Gallica, et bientôt visible pour le grand public, le fonds des clichés d'Étienne et Louis-Antonin Neurdein, tous deux concessionnaires des objets souvenirs de la tour Eiffel de 1889 à 1917. Les deux frères sont photographes, éditeurs et imprimeurs, spécialisés dans les vues de monuments historiques. Ils ont révolutionné l'imagerie touristique, et le développement des cartes postales, en particulier celles de la tour Eiffel, avec des vues vertigineuses. 

Salle de théâtre de la tour Eiffel en 1900
Salle de théâtre de la tour Eiffel en 1900 / Musée d'Orsay

Ils sont aussi à l'origine de la promotion de l'image de Gustave Eiffel lui-même, trônant sur son édifice de fer. Du travail de ses opérateurs à celui de ses représentants de commerce, l'entreprise Neurdein a façonné et sélectionné ses photographies avec une stratégie en matière d'images à succès. 

Rappelons enfin que les ateliers de l'ingénieur et industriel français ont aussi conçu le viaduc de Garabit et l’armature de la statue de la Liberté à New York. La tour Eiffel et son inauguration, c'est l'acmé de sa carrière, après quoi, le scandale du Panama l'obligera à mettre en veille son activité publique.  

Frères Neurdein - L'appartement de Gustave Eiffel au 4e étage de la tour Eiffel
Frères Neurdein - L'appartement de Gustave Eiffel au 4e étage de la tour Eiffel / Musée d'Orsay
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.