Pourquoi l'agriculture biologique a tant de mal à exister ? Les fruits et légumes sont pourtant meilleurs, et en plus, on peut les conserver plus longtemps, donc on gaspille moins. Laïli a posé sa question sur le répondeur des "P'tits bateaux", c'est l'ingénieur Claude Bourguignon qui lui répond.

A tout âge, bien manger, c'est essentiel !
A tout âge, bien manger, c'est essentiel ! © Getty / Catherine Delahaye

Tous les pays du monde pourraient faire de l'agriculture biologique. Le problème, explique Claude Bourguignon, "c'est qu'il y a d'énormes entreprise qu'on appelle des multinationales, qui vendent des engrais et des pesticides, et qui n'ont pas du tout envie que les agriculteurs passent en agriculture biologique parce qu'ils ne pourraient plus vendre tous leurs pesticides et tout leur engrais". 

Pourtant on y gagnerait tous :

  • on mangerait plus sain
  • nous serions moins malade
  • on pourrait nourrir tous les hommes
  • les sols seraient plus vivants 
  • ...

Tous - enfin presque : l'agriculture biologique serait bien pour tout le monde sauf ces multinationales - qui hélas sont très puissantes et font des pressions sur les hommes politiques pour qu'on ne développe pas l'agriculture biologique.

Claude Bourguignon :

C'est pour ça que dans un pays comme la France, qui est le premier pays agricole d'Europe, il n'y a que 3% d'agriculture biologique, à cause de la pression de ces grands groupes.

Un gaspillage alimentaire colossal, aujourd'hui comme hier...

L'avantage d'un fruit ou légume biologique, c'est qu'il se détruit moins vite. Or, dans un pays comme la France, nous jetons à la poubelle entre 30 et 40 % de notre alimentation

Claude Bourguignon :

Il n'y a eu aucun progrès. Au Moyen-Âge, on perdait 30 % de notre alimentation par les souris et les insectes qui mangeaient les graines ; [aujourd'hui] nous les jetons à la poubelle... 

Le pain, par exemple, est de tellement mauvaise qualité à cause des engrais chimiques qu'il dure à peine une journée : le soir, il est tout mou ; le lendemain tout dur - donc on le jette à la poubelle. Pourtant, autrefois, on pouvait le conserver une semaine !

Avec l'agriculture bio, les fruits et les légumes durent beaucoup plus longtemps, ils se conservent beaucoup mieux dans le frigidaire et on gaspille beaucoup moins. On pourrait donc nourrir tout le monde. On produirait moins, c'est vrai... mais on consommerait moins.

Et en plus, note l'ingénieur, "les aliments seraient meilleurs, on les mangerait encore plus facilement".

Aller plus loin

► Claude Bourguignon a écrit avec sa femme Lydia Le sol, la terre et les champs - pour retrouver une agriculture saine

► Rendez-vous chaque dimanche à 19h30 avec Noëlle Bréham dans Les P'tits Bateaux : jeunes (et moins jeunes !) peuvent poser toutes les questions possibles et imaginables au 01 56 40 43 57… Des spécialistes passionnés et passionnants y répondent.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.