Alain Badiou, Patricia Petibon, Laurent Chalumeau, Clara Luciani, Edouard Louis : retrouvez les meilleurs moments de "Boomerang" d’Augustin Trapenard cette semaine.

Désirer l'impossible
Désirer l'impossible © Getty / Firehorse

Maud Ventura a préparé un best-of de Boomerang à partir des entretiens d'Augustin Trapenard cette semaine.

9'24

Best-of Boomerang 30/04 - 07/05

Par Maud Ventura

Lundi 30 avril : Alain Badiou

Il est philosophe, professeur émérite de l’Ecole Normale Supérieure, auteur d’une œuvre protéiforme et vaste. Il publie On a raison de se révolter, un court ouvrage dans lequel il revient sur les enjeux de mai 68, et nous invite à retrouver le courage d’avoir des idées.

« Désirer l’impossible a été l’un des slogans de Mai 68 et je crois qu’à celui-là, il faut être fidèle. »

(Ré)écoutez l’intégralité de Boomerang avec Alain Badiou

Mardi 1er mai : Patricia Petibon

Elle est l’une des sopranos les plus flamboyantes, surprenantes et éclectiques de sa génération. Tantôt ingénue, tantôt excentrique, c’est en amoureuse qu’on la retrouvera à partir du 22 mai au Théâtre des Champs Elysées, dans le rôle d’Eurydice.

« On n’a que le corps dans la vie, on a que ça ! »

(Ré)écoutez l’intégralité de Boomerang avec Patricia Petibon

Mercredi 2 mai : Laurent Chalumeau

Il est écrivain, auteur d’une œuvre volontiers grinçante, pleine d’empathie, qui se nourrit de l’air du temps et dont les titres font souvent mouche ! Après Fuck, Bonus, Kif ou encore VIP, son nouveau roman s’appelle VNR.

« J’écris parce que la vie m’a toujours fait peur. »

(Ré)écoutez l’intégralité de Boomerang avec Laurent Chalumeau

Jeudi 3 mai : Clara Luciani

Depuis la sortie de son mini album, Monstre d’amour, l’année dernière, elle est considérée comme la nouvelle révélation de la scène française. Sainte Victoire, c’est le nom de son premier album, tout en ombres et lumières, tons froids et chauds, gravité et légèreté.

« Je suis une cosmonaute. »

(Ré)écoutez l’intégralité de Boomerang avec Clara Luciani

Lundi 7 mai : Edouard Louis

Il est sociologue et écrivain. Depuis En finir avec Eddy Bellegueule, il y a quatre ans, il continue d’analyser les mécanismes de la violence et de la domination sociale. Qui a tué mon père, son nouveau livre, sous forme de réquisitoire, vient de paraître.

« Parler de soi, c’est une manière de dire qu’on n’est pas seul et de ne pas mourir de la honte. »

(Ré)écoutez l’intégralité de Boomerang avec Edouard Louis

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.