Charlotte Gainsbourg, Melody Gardot, Daniel Day Lewis, Gad Elmaleh, Philippe Forest, : retrouvez les meilleurs moments de "Boomerang" d’Augustin Trapenard cette semaine.

Le Best-Of de "Boomerang". Où il est question du bonheur, aussi du pouvoir créatif du silence et de la mort...
Le Best-Of de "Boomerang". Où il est question du bonheur, aussi du pouvoir créatif du silence et de la mort... © Getty / Carina Knig / EyeEm

Maud Ventura a préparé un best-of de Boomerang à partir des entretiens d'Augustin Trapenard cette semaine.

Lundi 5 février : Charlotte Gainsbourg

Les erreurs sont bienvenues

Aux Victoires de la musique, elle a remporté la victoire de l’artiste féminine de l'année, pour son Rest, un album peuplé de fantômes et pourtant ôh combien lumineux.

► ECOUTEZ Charlotte Gainsbourg dans Boomerang

Mardi : Daniel Day Lewis

Le bonheur, c'est la perte de soi. 

Il est l’un des comédiens les plus primés de sa génération avec déjà trois Oscars ! Cette année, il est nommé pour son rôle de grand couturier dans Phantom Thread de Paul Thomas Anderson. L’histoire d’un artiste qui voit sa vie bouleversée par l'amour d'une femme.

► ECOUTEZ Daniel Day Lewis dans Boomerang

Mercredi : Mélody Gardot

C'est dans le silence qu'on trouve les plus belles musiques

Depuis plus de dix ans, elle nous enveloppe de sa voix de velours, nous fait voyager sur des refrains jazzy, et nous hypnotise sur scène derrière ses lunettes noires ! Elle sort, ces jours-ci, une compilation des plus belles versions live de ses chansons.

► ECOUTEZ Melody Gardot 

Jeudi : Gad Elmaleh

se remettre en question, travailler, aller sur scène tous les soirs, corriger, affiner et puis faire des bides de temps en temps, c'est pas grave.

Il est l'un des humoristes les plus doués de sa génération. Il nous a fait rire avec Chouchou, Coco, et le Blond - ce blond, dont il adapte les aventures dans une bande dessinée illustrée par Spoon. Le blond, où une redoutable machine à complexes !

► ECOUTEZ Gad Elmaleh 

Vendredi : Philippe Forest

Je crois que c'est parce que quelque chose nous manque que nous écrivons des livres. Non pas pour faire cesser ce manque mais au contraire pour le faire exister

Toute son œuvre romanesque, depuis L’enfant éternel, sur la disparition de sa fille il y a vingt ans, jusqu'à son dernier livre, L'oubli, paru en janvier, interroge notre rapport au souvenir, à la mémoire et à l'intime.

► ECOUTEZ Philippe Forest

Mots-clés :
Articles liés
Culture
Crème au citron
24 avril 2018
Culture
Gâteau aux pommes
24 avril 2018
Culture
Saumonette grillée au fenouil
24 avril 2018
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.