Youssou N'Dour, Ruben Östlund, Pierre Perret, Romane Bohringer, Orelsan : retrouvez les meilleurs moments de "Boomerang" d’Augustin Trapenard cette semaine…

... vivre nos vies
... vivre nos vies © Getty / Audrey Kwok / EyeEm

Margaux Criou a concocté un best-of à partir des entretiens d'Augustin Trapenard dans Boomerang cette semaine. De jolis pépites à (ré)écouter... pour entendre, par exemple, Orelsan rendre hommage en chanson à ses grands-parents (en exclusivité sur France Inter). Pour écouter, aussi Romane Bohringer saluer le monde du théâtre avec les mots de Jean-Luc Lagarce... Ou encore Pierre Perret souligner un passage coquin chez Trénet…

Mais aussi, un best-of qui répond à des questions atypiques : la pluie aide-t-elle à créer ? Qu'est-ce que c'est devenir un homme ? Et est-ce que c'est possible ? Comment et pourquoi devient-on artiste ?

Orelsan

Il est l’une des figures incontournables et multi récompensées du rap français. Son troisième album La fête est finie sort aujourd'hui. Pour les auditeurs de Boomerang, Orelsan offre une chanson exclusive pleine de tendresse, magnifique :

♪♫ Des fois ma grand-mère sort un rôti de son sac-à-mains ; elle fait toujours en sorte que tout le monde mange à trois fois sa faim... Elle peut vivre six mois sans mettre le pied dans un magasin, parce que ce n'est pas donné : "Un franc est un franc", même si tu changes la monnaie. J'ai cru que mes grands-parents étaient radins mais c'est pas vraiment vrai, c'est juste qu'ils ont connu la vrai merde et qu'ils ont peur de manquer. À l'âge où je goûtais mon premier MacFleury mon grand-père braconnait des lapins dans le jardin du noble du coin. À l'âge où j'ai eu mon premier scooter, mes grands-parents plongeait dans le ravin quand ils entendaient un réacteur… [...] Mes grands-parents ont souvent l'air un peu flippant, c'est sûrement parce qu'ils connaissent plus de morts que de vivants. Et aussi parce qu'ils ont potentiellement tué des gens. 

► (re)écoutez l’intégralité de « Boomerang » avec Orelsan

Pierre Perret

Pierre Perret chante avec légèreté depuis 60 ans sur des sujets parfois épineux et toujours sérieux. Les Ogres de Barback lui rendent hommage dans un disque de reprises qui sort aujourd'hui.

La liberté, je crois que c'est ça qui m'est le plus cher. La liberté... et l'éducation.

► (re)écoutez l’intégralité de « Boomerang » avec Pierre Perret

Youssou N'Dour

Youssou N'Dour a été récompensé au Japon du prix Praemium Imperiale,qui récompense l'ensemble de sa carrière. Chanteur, musicien mais aussi homme politique (ancien Ministre de la Culture du Sénégal), il est devenu l'un des ambassadeurs de la musique du continent africain dans le monde entier.

Comment une seule chanson peut-être une seule fenêtre pour le reste de votre musique, c'est extraordinaire ! 

Il ajoute : "Surtout quand je pense à comment nous avons décidé ensemble de faire cette chanson ! La maison de disques n'était pas au courant. Nous l'avons enregistrée et c'est devenu ce qu'elle était. Cette chanson est devenue une fenêtre sur ma musique, et même au-delà de ma musique, pour le reste de la musique africaine".

► (re)écoutez l’intégralité de « Boomerang » avec Youssou N'Dour

Ruben Östlund

Avec son quatrième film, The Square, Ruben Östlund a remporté a Palme d'Or à Cannes… Un film qui parle de la Suède, de l'art et d'aujourdhui... (et dont France Inter est partenaire)

Une performance, c'est quelque chose qui vous éveille les sens, quelque chose qui vous fait voir la scène. Vous voyez la situation, peut être même que vous avez déjà vécu la situation, mais sous un jour nouveau.

Dans "The Square", la performance d'un artiste qui joue un chimpanzé dans une soirée mondaine perturbe beaucoup
Dans "The Square", la performance d'un artiste qui joue un chimpanzé dans une soirée mondaine perturbe beaucoup / Alamode Film

► (re)écoutez l’intégralité de « Boomerang » avec Ruben Östlund

Romane Bohringer

Romane Bohringer sera bientôt dans La Cantatrice chauve de Ionesco au théâtre du 13ème Art à Paris.

Le théâtre me protège de la dureté du monde. [...] C'est un endroit d'espoir. Je crois que le théâtre est plus que nécessaire, il est salutaire !

Citant un très beau texte de Jean-Luc Lagarce, elle dit aussi :

Avoir peur et aimer ça. Jouer. Juste. Rien d'autre. Faire semblant ou vivre nos vies...

► (re)écoutez l’intégralité de « Boomerang » avec Romane Bohringer

Mots-clés :
Articles liés
Culture
Crème au citron
24 avril 2018
Culture
Gâteau aux pommes
24 avril 2018
Culture
Saumonette grillée au fenouil
24 avril 2018
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.