Le chat du rabbin est de retour et il a des choses à nous dire sur le vivre ensemble, la cohabitation entre religions, et sur l’accueil des réfugiés. Normal : ce nouvel album a été conçu après les attentats (Charlie Hebdo, Bataclan, Nice…) qui ont transformé Joann Sfar en profondeur.

Détail de la couverture du "Chat du Rabbin", Tome 7 : "La Tour de Bab-el-Oued" de Joann Sfar
Détail de la couverture du "Chat du Rabbin", Tome 7 : "La Tour de Bab-el-Oued" de Joann Sfar © Dargaud

« On ne va tout de même pas accueillir tous les ronrons du monde » s’exaspère le chat du rabbin au moment de devoir ouvrir sa porte aux félins de la mosquée chassés par une inondation. C’est une idée : il s’en était déjà ouvert auprès du bébé de sa maîtresse, Zlabya, pourtant bien incapable de saisir les différences religieuses. 

Dans ce nouvel album, le chat a le mauvais rôle. Il est notre conscience rabougrie qui a peur, et râle. Le déluge est l’occasion pour le rabbin, le curé et l’imam de se serrer les coudes, de prier ensemble. Mais les croyants ne sont pas d’accord avec cet œcuménisme forcé…

La tour de Bab-El-Oued, comme les précédentes aventures du Chat, est pessimiste mais souvent drôle, intelligent et fourmillant. Le récit part un peu dans tous les sens, mais les questions soulevées sont fortes, justes et actuelles. Un bel opus avant l’adaptation cinématographique prévue avec Omar Sy et Christian Clavier à partir du tome 3 (L’Exode). Et le 8e tome, dont on connaît déjà le titre doux et prometteur : Petit panier aux amandes.

Détail d'une planche du "Chat du rabbin", tome 7 : La Tour de Bab-el-Oued de Joann Sfar
Détail d'une planche du "Chat du rabbin", tome 7 : La Tour de Bab-el-Oued de Joann Sfar / Dargaud

Joann Sfar : "Je dessine avant tout des contes émotionnels"

L’album, c’est la question du « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ? »

Joann Sfar : En théorie, tout le monde est d’accord avec ce précepte. Mais le prochain qu’on s’imagine, c’est quelqu’un de très gentil, de très poli, qui ne fait jamais de bêtises. Mais si le prochain ne se comporte pas comme on aimerait, alors là tout de suite ça explose. 

Ce que j’essaye de raconter dans Le Chat du Rabbin, c’est une connivence. J’essaye de montrer à quel point les soucis des uns et des autres se ressemblent. Quand on me dit que je fais de petits contes philosophiques, à mes yeux, ce n’est pas ça. Ce sont avant tout des contes émotionnels où je mets les personnages en présence. Une fois que la connivence est établie alors on peut tout se dire. J’essaye de raconter le moment où les gens ne se comportent pas comme on voudrait et au lieu de résoudre de manière pacifique, on explose ; et comment on va faire pour diminuer le degré de haine. Tout le sujet de l’album, c’est ça.  

Regardez le massacre des dessinateurs de Charlie Hebdo. Tout de suite après, on avait l’impression que le monde était fraternel. Ça a duré trois jours… Ces rassemblements existent, mais ils sont de courte durée. Et très vite les querelles reprennent. 

L’album s’appelle La Tour de Babel-El-Oued. Dieu n’y a pas le beau rôle : il trouvait que les êtres humains s’entendaient trop bien parce qu’ils parlaient la même langue. Ils avaient même construit une tour qui allait jusqu’aux cieux. Alors Dieu les a maudits : il a créé toutes les langues du monde. A partir de là, ils ne se sont plus compris et la Tour s’est écroulée. 

C’est ça que l’on est en train de vivre en ce moment. On est en train de voir des textes traditionnels qui nous poussent au conflit ou à une vision tribale du monde. Il me semble que toutes les religions ont besoin de temps en temps d’une réforme. Moi, je n’en appelle pas à ça. Je fais des BD, mais c’est un petit peu le sujet.  

Ecouter Joann Sfar : 

Planche du "Chat du rabbin", tome 7 : La Tour de Bab-el-Oued de Joann Sfar
Planche du "Chat du rabbin", tome 7 : La Tour de Bab-el-Oued de Joann Sfar / Dargaud

La leçon de dessin de Joann Sfar 

Comment j’ai dessiné le chat du rabbin :  

Feuilletez Le Chat du Rabbin 

Le Chat du Rabbin, Tome 7 : La Tour de Bab-el-oued, de Joann Sfar est publié chez Dargaud      

►►► Joann Sfar, invité de La Bande originale de Nagui

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.