A partir du célèbre conte de Charles Perrault, Bartók relate l’insatiable curiosité féminine pour s’incarner dans un registre totalement passionnel. Une forteresse, 7 portes, comme 7 secrets révélant l’âme humaine et derrière chacune d’elles le compositeur déploie un paysage musical singulier en utilisant une palette sonore d’une grande intensité, à la manière d’un tapis de douleurs affleurant de l’obscurité aux ténèbres, entre sang et larmes. Mis en scène par Juliette Deschamps, Le Château de Barbe-Bleue permettra de découvrir la mezzo-soprano anglaise Christine Rice.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.