Confinement jour 22, et des internautes toujours aussi actifs. Edwy Plenel qui s'attire les foudres de Twitter, le coronavirus détourné en comédies musicales, et un concert confiné mouvementé pour le chanteur Raphaël.

Confinement jour 22.
Confinement jour 22. © Julien Baldacchino

La polémique du jour : Edwy Plenel qui fâche les patrons

Il suffit parfois d'un tweet pour mettre le feu aux poudres et aujourd'hui, c'est Edwy Plenel qui a allumé la mèche. Le fondateur et président de Mediapart a tweeté les paroles d'une chanson intitulée "Merci à toi Ô soignant", postée sur Youtube. Et c'est une phrase particulier qui a fait tiquer : "Merci à tous les travailleurs, merci à vous, pas aux patrons."

Les réponses ne se sont pas faites attendre, notamment celles des chefs d'entreprise : 

Edwy Plenel s'est aussi attiré les foudres d'Olivia Gregoire, députée La République en Marche :

Le patron de Mediapart a tenu a répondre (le lendemain)

La mesure du jour : WhatsApp limite les transferts de messages

Parce que c’est une application dont l’utilisation est décuplée depuis le début du confinement et qu’elle est aussi le lieu de diffusion des fake news autour du coronavirus, l’application américaine WhatsApp, propriété du géant Facebook, a décidé de limiter sa fonction "transférer" pour freiner la propagation des fausses infos. Le principe ? Interdire de transférer à plus d’une conversation à la fois si ce même message a déjà été transféré, comme nous vous l’expliquons dans cet article.

Pas sûr que cela stoppe le virus des fausses infos, même si cela devrait tout de même le freiner un peu : l’application, qui tient à son cryptage des conversations de bout en bout, ne peut de toute façon pas faire bien mieux.

La parodie du jour : le coronavirus en comédies musicales

On connaissait les parodies de chansons, les parodies de films, voici les parodies de comédies musicales. Depuis le début du confinement, plusieurs chanteurs et comédiens se sont essayés à l'art de raconter la crise sanitaire avec un brin d'humour (souvent noir) et des chansons célèbres du répertoire de la variété ou du spectacle musical. Exemple :

L'essai le plus abouti nous vient de Suisse, où l'émission satirique 120 Minutes a réalisé une parodie très élaborée à base de tubes de la pop, et visuellement irréprochable – tournée évidemment avant les mesures de confinement.

Et si vous aimez les vraies comédies musicales, le service Broadway HD, sorte de Netflix du théâtre musical américain, propose une semaine de contenus gratuits, pour découvrir ou redécouvrir des spectacles comme Cats ou Le Fantôme de l'Opéra (mais pensez à annuler votre abonnement si vous ne voulez pas être facturé après la période d'essai !)

L'astuce du jour : regarder Netflix à plusieurs et en direct

Le petit module Netflix Party est bien pratique si vous aviez l'habitude de regarder vos séries et vos films à plusieurs et que vous êtes séparés le temps du confinement. Cette extension, à ajouter au navigateur Chrome, synchronise les comptes Netflix des utilisateurs qui se connectent ensemble pour lancer le programme exactement au même moment… histoire que personne n'ait un temps d'avance. Et le logiciel ouvre en parallèle une petite fenêtre ou vous pouvez dialoguer avec vos partenaires de visionnage.

À découvrir en cliquant ici.

Le hashtag du jour : #CorrigeTonFilm

Non pas que les long-métrages cités soient des navets, mais parfois, le titre peut être un peu trompeur. L'idée du hashtag #CorrigeTonFilm : faire son gros benêt et prendre un nom de film au pied de la lettre. Florilège pour mieux comprendre :

Le live du jour : le concert confiné mouvementé du chanteur Raphaël

En direct sur Facebook, le chanteur Raphaël se lance dans une chanson douce, accompagné de sa guitare sèche. C'est sans compter ses enfants et sa compagne, l'actrice Mélanie Thierry, qui commence à parler hors cadre. "Là je suis en direct, arrête de m'interrompre", lâche l'interprète de "Caravane". "C'est pas une heure, tu es dans la cuisine je dois faire à bouffer !", réplique Mélanie Thierry. Puis, c'est au tour des enfants de s'y mettre. Si on peut même plus pousser la chansonnette tranquille en confinement...

Le jeu de mots du jour : Jean-Moundir et le jogging

Il est un habitué des répliques piquantes et bien pensées sur Twitter, qui font le bonheur de ses plus de 200 000 abonnés : appelez-le "Jean-Moundir", tout simplement. Et aujourd'hui, c'est le jogging qui a fait les frais de son humour grinçant. La pratique "sera bientôt interdite à Paris entre 10h et 19h", tweete Libération. "Je suis chez moi je mets ce que je veux", rétorque Jean-Moundir. Simple, efficace. Et, information non négligeable : on sait désormais que Jean-Moundir porte des joggings.

Le confinement vu du web, c'est tous les soirs sur franceinter.fr

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.