Changement de sexe, nouvelle paternité, vision dessinée du confinement, proposition de loisirs comme des jeux ou des coloriages, militantisme... ou travail comme d'habitude (ou presque) : sur les réseaux sociaux, les dessinateurs de BD nous donnent de leurs nouvelles !

Capture écran de la vidéo sur le coronavirus par Zep avec Titeuf
Capture écran de la vidéo sur le coronavirus par Zep avec Titeuf © Zep

Même si, pour cause d’épidémie de Covid-19, leurs livres ne sortent plus en librairie, les auteurs de BD sont très présents en cette période de confinement. Qui ne bouleverse pas tant que ça leur quotidien, tant leur métier s’apparente souvent à celui de moine copiste. Florilège.

Une vision dessinée du confinement 

Pour Alfred (Come Prima, primé à Angoulême en 2014), les murs qui nous enferment finiront par s’écarter : 

Le covid-19 dans Le Soir par François Schuiten ;: 

Pour Esther, l’héroïne de Riad Sattouf, le confinement prend la forme de la gratitude avec un remerciement aux caissières.

Et pour s'occuper, la jeune héroïne des Cahiers d'Esther s'est fait des tresses : 

Pour Charles Berberian, le confinement, c'est un homme avec un masque qui fait le plein de séries : 

Le dessinateur Boulet est l'un des repreneurs des aventures de Donjon, la série de Lewis Trondheim et de Joann Sfar. Il est également l'auteur de Notes assez drôles, et, plus récemment, de Bolchoi Arena avec Aseyn, un ouvrage de SF autour de l'intelligence artificielle. Il nous voit comme des zombies : 

Zep nous souhaite un heureux confinement avec son personnage emblématique, Titeuf

François Boucq convoque son héros fétiche Jérôme Moucherot :

Qui dit confinement, dit promiscuité, dit odeur de transpiration, un sujet qui inspire Marion Montaigne

Des dessinateurs vous incitent à rester chez vous

Zep, toujours via Titeuf, explique aux plus jeunes la nécessité du confinement :

Il n'est pas seul à faire preuve de pédagogie : Geluck dont les copies immenses du Chat en bronze doivent bientôt orner les Champs-Elysées, nous conseille d'utiliser ce temps libre pour vider nos boîtes mails.

Les auteurs continuent de dessiner... 

Mathieu Sapin dessine depuis son lieu de confinement, l’affiche du festival Lyon BD, toujours prévu en juin 2020 et dont il est l'invité d'honneur. Il le dit à Patricia Martin dans les Coulisses. 

La leçon de dessin de Mathieu Sapin : comment j'ai dessiné Gérard Depardieu. 

Aude Picault (Idéal Standard...) dessine avec des enfants, et ce n'est pas si simple.

Nicolas de Crécy sur Instagram nous fait voyager.

Philippe Dupuy imagine ce qu'il se passe pendant le confinement à la Ferme du Buisson où le Pulp Festival devait se tenir en avril. Ça s’appelle Pendant ce temps à la Ferme. Les animaux, amateurs de BD, ont pris le pouvoir et ce n'est pas triste.

Capture écran de "Pendant ce temps-là à la Ferme" de Philippe Dupuy
Capture écran de "Pendant ce temps-là à la Ferme" de Philippe Dupuy / .

... et proposent leurs publications en ligne

Philippe Francq, le dessinateur de Largo Winch, propose les crayonnés du prochain album, La Frontière de la nuit (à paraître en novembre 2021) sur son compte instagram.

Joann Sfar propose la lecture de son prochain album Aspirine en lecture case par case sur son compte Instagram. Et le dessinateur poste ce que ses lecteurs lui envoient à propos du confinement sur la page du compte Instagram de son atelier.

Comment j'ai dessiné Aspirine, la leçon de dessin de Joann Sfar :

Les auteurs s’amusent !

Dans #AperoMytho, Lewis Trondheim et Davy Mourier font des petit sketchs : 

Chabouté a fait des poissons d’avril :

Anouk Ricard dessine sur ses doigts : 

Les auteurs vous amusent - sans oublier les enfants 

Pénélope Bagieu (dont les Culottées sont visibles en série d'animation sur France 5) a dessiné l’affiche de la Croix Rouge, et a proposé sur son fil twitter un cadavre exquis dessiné : #coronamaison. Elle propose aussi des coloriages pour les enfants, tout comme Riad Sattouf ou Louison. 

Toujours sur Twitter, Lewis Trondheim, l'auteur des Petits riens anime un concours quotidien : #JeuLAPINOT

Regarder sa leçon de dessin avec Lapinot : 

Loïc Sécheresse a invité les enfants à une #coronabaston dessinée : de quoi les défouler en dessin.

La palme de l’originalité avec des annonces plus personnelles... 

Julie Maroh (autrice de la BD, Le bleu est une couleur chaude, prix du public à Angoulême en 2011) en profite pour révéler sa transition :

View this post on Instagram

Today is #transdayofvisibility , a moment to celebrate the spectrum of trans identities and to bring awareness about trans issues and transphobia. So here’s a picture of me, in the recent days. #thisiswhattranslookslike 🌈My experience of my own transness is a never-ending process. It took me years to understand it and to embrace it. Younger I wouldn’t identify more with masculinity than I did with femininity. These words have always been empty for me, I couldn’t relate. Other adjectives would come to my mind to describe what people meant through these words, other qualities and dynamics beyond gender. The problem is that our society rests upon this duality. Systemic violences are constantly committed based on this duality. Of course this isn’t an issue either to identify as a man or a woman, don't get me wrong! All I’m trying to say - that regards only my own experience - is that I suffered my gender dysphoria silently, and it took me years to claim the right to feel at home in my body. To perform my mastectomy more than a year ago has totally changed my life. It was a rebirth. When I looked in the mirror for the first time, it felt like recognizing myself after 20 years of absence. It was one of the most powerful and happiest moments of my existence. Since 10 months I’m on another journey: hormones. I don’t know where it’ll take me, again I see my own transness as a never-ending process. There are many ways to be trans, if you listen carefully you’ll hear a symphony of birds. Feel free to ask me questions but please do it with kindness. Do understand that I don’t have to answer if I feel uncomfortable, I’ve been harassed and insulted enough to feel the burn of some wounds if certain questions come out. Please also understand that I don’t hold all the answers, that my transness is a voyage where I learn everyday, and where I feel differently, expanding, everyday. (Following in comments) #tdov #transgender #thisiswhattranslookslike #nonbinary #queer #lgbtqia

A post shared by Jul' Maroh (@juliemaroh) on

Et Joann Sfar annonce qu'il est de nouveau papa :

Mais aussi des témoignages de vies...

Pierre-Henry Gomont nous annonce la sortie de son prochain livre : 

Simon Hureau est confiné avec ses enfants :

L'autrice Zeina Abirached profite de ce temps contraint pour poster la photo de ses aïeux, héros de sa BD Le Piano oriental.

Les auteurs, dont le statut est rendu encore plus fragile par la situation actuelle, continuent de militer :

Cyril Pedrosa (Portugal, L'Âge d'or...) participe à une manifestation de fenêtre :

View this post on Instagram

Installation de notre manif de fenêtres !

A post shared by Cyril Pedrosa (@cyril.pedrosa) on

ALLER PLUS LOIN

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.