La municipalité de Hayange en Moselle a-t-elle un problème avec la culture ? La mairie, dirigée depuis mars par le Front national, a repeint en bleu une sculpture du centre-ville qu'elle jugeait "sinistre". Sans l'autorisation du créateur de l’œuvre.

Le sculpteur, Alain Mila, avait déjà quitté la région. Mais il y est revenu il y a quelques jours pour constater l'étendue des dégâts. Sa sculpture, un oeuf gris posé près d'une dalle de pierre, a pris des couleurs : il est devenu bleu clair ! C'est par un appel anonyme qu'il a appris ce qui était arrivé à son oeuvre.

La municipalité s'est immédiatement attirée les foudres de l'artiste, qui s'étonne de ne pas avoir été prévenu et entend porter le litige devant les juridictions administratives. Une affaire qu'il raconte sur son compte Facebook.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Le maire FN de Hayange, Fabien Engelmann, ne comprend pas la réaction de l'artiste, qu'il juge excessive.

On essaie de redonner un peude gaité à la ville ! Si l'artiste le veut, on lui propose de lui revendre son oeuvre, on lui fera même un prix.

La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a pour sa part dénoncé cet acte dans un communiqué. Elle parle de violation manifeste de la protection du patrimoine, révélateur de la conception de la politique culturelle qu’ont les élus du Front National.

Cyril Graziani a recueilli sa réaction

48 sec

"C'est tout simplement le respect de ce qu'est une oeuvre."

Une réaction déjà moquée par Fabien Engelmann sur Twitter.