Une nuit d'été un théâtre est né ...

Au début, cela pourrait se raconter comme une fable qui aurait pour titre : L'artiste et l'entrepreneur…L'artiste, ce serait Jean-Claude Brialy .L'entrepreneur, Jacqueline Franjou .En 1984, celle-ci, conseillère municipale et vice-présidente de l'Office de Tourisme de Ramatuelle, cherche à créer un événement culturel de prestige dans la commune. Or, le hasard faisant bien les choses, Jean-Claude Brialy de son côté cherche une maison dans la presqu'île. L‘entrepreneur contacte l‘artiste, lui expose son projet : monter à Ramatuelle un festival en hommage à Gérard Philipe. Nous sommes en avril 1985.La mairie de Ramatuelle et le Conseil municipal sont acquis à la création d‘un festival de théâtre et de variétés. Toutes les énergies étant mobilisées, on fixe au 3 août l'ouverture du festival…soit un peu plus de trois mois plus tard. Cette année là Jean-Claude Brialy établit sa première programmation et Jacqueline commence à construire avec des partenaires économiques la politique de mécénat qui permettra au festival de vivre et de grandir. Seul problème..mais de taille..il n‘existe à Ramatuelle aucune salle susceptible d‘accueillir un tel évènement. Serge Mège répond au "SOS Théâtre " lancé par la mairie et relève le défi de transformer, en 44 jours seulement, un modeste champ entrecoupé de restanques et semé de hauts murets en un théâtre! C‘est sur ce site empli de poésie, derrière le vieux figuier aux amoureux, d'où la vue porte jusqu‘à la mer, que le projet entre l'artiste et l'entrepreneur prit forme.

Michel BOUJENAH

• Créée en 1985, cette manifestation avait à l’origine pour objectif de valoriser ce petit village provençal réputé pour sa beauté et la protection de ses sites. Vingt cinq ans plus tard, la réputation du Festival de Ramatuelle est solidement établie. L'importante couverture médiatique dont il bénéficie en France comme à l’étranger l’a définitivement consacré comme l’un des grands événements de la saison estivale.• La fréquentation croissante des spectateurs et la participation chaque année renouvelée des entreprises sponsors et mécènes ainsi que des institutionnels (Conseil Général, Conseil Régional, Ministère de la Culture, DRAC) témoignent de l’intérêt porté au plus haut niveau à une manifestation alliant la qualité de l’accueil touristique à celle de la programmation artistique, offrant chanson française, humour, théâtre classique ou contemporain et chansonnier.

En mai 2007, Michel Boujenah lui succède en tant que directeur artistique du festival.

LA SCENE DU FESTIVAL

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.