Le Festival (Des)Illusions bouscule les frontières et offre de nouvelles passerelles entre le cirque, le théâtre et la danse.

Marathon
Marathon © Candice Kurtz

Des artistes confirmés ou au prélude de leurs carrières, le Festival continue dʼoffrir un panel dʼœuvres diverses qui en fait sa richesse, sa complexité et son originalité. 

Fort des deux dernières éditions, il reprend en version longue durant 3 semaines. Cʼest une occasion exceptionnelle de vivre des moments à partager en famille ou entre amis avant et après les spectacles. 

  • 15 spectacles 
  • 30 artistes 
  • 90 représentations 

►►► Quelques spectacles 

  • Au Galop ! 

Ecriture et Interprétation de Stéphanie Chêne Mise en scène de Pierre Guillois 

Au Galop
Au Galop / Alain Monot

Écrasée par son cheval, une danseuse réinvente sa vie sur un lit d’hôpital. Projet plastique et sonore pour une danseuse empêchée de bouger. Il y a 20 ans Stéphanie Chêne, jeune danseuse, est victime d’un grave accident de cheval qui va l’immobiliser durant des mois, la déposséder de son corps et de son intimité. Cette expérience va fortement conditionner sa danse et son rapport au corps. Au galop !  Est un projet autobiographique, un voyage intime, une invitation à pousser la porte de l’hôpital où les codes de la vie sociale, la séduction et les jeux de pouvoir se réinventent malgré les contraintes. 

  • MDLSX 

Cie Motus 

MDLSX
MDLSX / Renato Mangolin

Un spectacle inclassable par l’italienne Silvia Calderoni qui possède une présence irradiante et un langage physique bien à elle. L’être humain ne se résume pas aux courbes de son corps, à la couleur de sa peau, à sa nationalité ou ses organes génitaux. Ni fille ni garçon, ou les deux à la fois, elle nous apprend que la frontière entre féminin et masculin n’est pas si étanche. Habitée par la musique, elle dessine dans l’espace une danse électrique et dynamique. Un véritable hymne à la liberté. 

  • Marathon 

Cie Galapiat 

Marathon
Marathon / Sébastien Armengol

Avec une rage de boxeur et un souffle de coureur de fond, Sébastien Wojdan nous entraîne de façon haletante dans son Marathon : un solo intrépide ! Ce spectacle sur le fil du rasoir et à la poésie punk est un véritable défi audacieux et émouvant : un cri, une arme pacifiste pour dire l’urgence d’exister, la puissance des rêves, aller plus loin, toujours...

Toute la programmation à découvrir ici !

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.