Le Festival du Mot, France Inter et TV5MONDE vous ont proposé de voter pour le mot de l'année 2012 . Découvrez les résultats du vote >

Affiche du fsetival du mot
Affiche du fsetival du mot © Festival du mot 2012

Alain REY, Président d’honneur du Festival et de la Cité du Mot, présente le festival du mot :

Les mots de notre langue nous guident, nous conduisent, parfois nous trompent. Mais le seul remède contre la tromperie et le mensonge verbal, cependant, c’est la connaissance, le respect et l’amour des mots eux-mêmes.Dans une civilisation, dans une langue, surtout si, comme le français, elle est parlée un peu partout sur notre planète, les mots méritent toujours plus que la société ne leur accorde. Car ce sont eux qui la font vivre.La naissance au langage, aux mots, transforme le jeune être humain qui accède au monde, aux autres et à lui-même par leur vertu, par leur maîtrise. Ce qui le rend capable de savoir et de faire, qui se dit ποιεἶν (poiein) en grec, d’où nous vient la poésie.De même qu’une « journée de la femme » ne suffira jamais à instaurer l’égalité entre les sexes, les festivals et les célébrations, nécessaires par leur côté festif et rassembleur, sont insuffisants pour reconnaître et montrer ce que nous devons tous aux pouvoirs du langage et de ses signes, en voix et en traces visibles.À une époque où, du chant à la parole, du geste à l’écriture, les mots s’épanouissent grâce aux techniques neuves, où le clavier et l’écran s’ajoutent à la danse de la main et à la typographie sur le papier, aux marques des signes sur la page, le mot vibre partout. Époque étonnante, prometteuse, inquiétante, où ce mot peut être à la fois idée et image, sens et musique, monument gravé et message virtuel, objet d ‘art et acte politique, magie et platitude.C’est de manière permanente qu’il faut pouvoir célébrer les mots et leurs pouvoirs, en un lieu privilégié. Lieu physique, marqué par la géographie et par l’histoire, surtout lieu moral, espace humain, territoire de rencontre.Justement, un vocable existe, inspiré du grec πολίς (polis), berceau de la démocratie, issu du latin civitas, qui correspond à cette idée. La « Cité » est bien plus que la ville matérielle, c’est l’appartenance à une communauté vivante.Le Prieuré de la Charité qui, sept ans après la création du Festival, devient « CITÉ DU MOT », c’est donc la mise en place d’un espace pérenne où s’arriment le langage, la citoyenneté de la pensée et de l’échange, la communauté par la parole, le chant, la trace écrite, l’image parlante… Belle idée qui devient réalité grâce à une équipe opiniâtre !Avec la CITÉ DU MOT, Centre Culturel de Rencontre, toutes les « identités » représentées dans le partage de cette langue, le français, qu’elle soit maternelle, nationale, choisie, sont convoquées à la Charité sur Loire, promue au statut de symbole d’un humanisme vivant, actif, et citoyen. Comment ne pas se réjouir de voir les mots ainsi récompensés !

Le festival du Mot
Le festival du Mot © Le festival du Mot

En partenariat avec :

Logo TV5MONDE
Logo TV5MONDE © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.