EXITaime surprendre par des procédés créatifs innovants, faire réfléchir à travers l'utilisation des technologies en pleine révolution, interagir avec le public pour mieux appréhender ce monde en mutation...Autant de découvertes qui se croisent à travers les spectacles proposés, les installations et les performances, les expositions, l'espace dédié aux écritures numériques, aux nouvelles émergences artistiques, technologiques...

L'exposition Home cinéma vous entraine sur plusieurs installations. La pratique cinématographique s’immisce aujourd’hui à chaque recoin du domicile et à chaque instant de la vie publique comme privée. Cette évolution a rendu le statut même de spectateur ambigu en le transformant en producteur - diffuseur potentiel. Le téléphone cellulaire en absorbant en lui tous les outils de communications (internet, appareil photo-caméra, banc de montage et chaîne de diffusion) a fait de chaque abonné connecté un hyper spectateur – producteur – diffuseur …

Ces “mini studios” transportables modifient radicalement notre façon de consommer et produire les images et augmentent la société de nouvelles facultés tout en la bouleversant profondément... L’exposition interroge ces nouvelles pratiques à travers un parcours d’installations d’artistes internationaux.

**Installations** :**ÉMILIE BROUT** & **MAXIME MARION** [HOLD-ON & DÉRIVES ](http://www.maccreteil.com/fr/mac/work/239/Emilie-Brout-Maxime-Marion-Hold-On-Derives-FR)(FR)**NICOLAS BERNIER** [FREQUENCIES ](http://www.maccreteil.com/fr/mac/work/240/frequencies-light-quanta)(LIGHT QUANTA) (QC)**JIM CAMPBELL** [HOME MOVIES](http://www.maccreteil.com/fr/mac/work/241/Home-Movies) (US)**MARNIX DE NIJS** [15 MINUTES OF BIOMETRIC FAME & RECTILINEAR DISPLACEMENT](http://www.maccreteil.com/fr/mac/work/242/15-minutes-of-Biometric-Fame-Rectilinear-Displacement) (NL)**DELPHINE DOUKHAN** & **ANTOINE SCHMITT** [ FRACTAL FILM](http://www.maccreteil.com/fr/mac/work/244/Fractal-film) (FR)**GUILLAUME FAURE** [SOMA ](http://www.maccreteil.com/fr/mac/work/245/Soma)(FR)**HOLGER FÖRTERER** [THE SOUND OF THINGS](http://www.maccreteil.com/fr/mac/work/246/The-Sound-of-Things) (DE)**THIERRY FOURNIER** [DEPLI & PRECURSION](http://www.maccreteil.com/fr/mac/work/247/Depli-Precursion) (FR)**EVANGELIA KRANIOTI** [ANTIDOTE ](http://www.maccreteil.com/fr/mac/work/249/Antidote)(GR)**LAB(AU)** [PARTICLE SYNTHESIS](http://www.maccreteil.com/fr/mac/work/250/Particle-Synthesis) (BE)**NICOLAS MAIGRET** [THE PIRATE CINEMA](http://www.maccreteil.com/fr/mac/work/251/The-Pirate-Cinema) (FR)**JULIEN MAIRE** [FORM FICTION](http://www.maccreteil.com/fr/mac/work/252/Form-Fiction) (FR)**LAURE MILENA** & **RAPHAEL ELIG** [MEMORY ](http://www.maccreteil.com/fr/mac/work/253/Memory)(FR)**LAUREN MOFFATT** [THE UNBINDING](http://www.maccreteil.com/fr/mac/work/254/The-Unbinding) (AUS)**MARIANO PENSOTTI** [EL PARAISO](http://www.maccreteil.com/fr/mac/work/256/El-Paraiso) (ARG)**BERTRAND PLANES** [ BLEU SCREENS](http://www.maccreteil.com/fr/mac/work/258/Blue-Screens) (FR)**ÉTIENNE REY** [SPACE ODYSSEY ](http://www.maccreteil.com/fr/mac/work/260/Space-Odyssey)(FR)[ - teaser](https://vimeo.com/65558864)**SWEATSHOPPE** [VIDEOPAINTING ](http://www.maccreteil.com/fr/mac/work/262/Videopainting)(US)**SZAJNER** [IMMATERIALITY #5 ](http://www.maccreteil.com/fr/mac/work/263/Immateriality-5)(FR)**JUNG YEONDOO** [B CAMERA/ DRIVE-IN THEATER](http://www.maccreteil.com/fr/mac/work/264/B-Camera-Playtime-Drive-in-Theater) (KR)**Cinéma immersif** : **BALTHAZAR AUXIETRE** [LE CINQUIÈME SOMMEIL](http://www.maccreteil.com/fr/mac/work/265/Le-cinquieme-sommeil) (FR)**JOANIE LEMERCIER** & **JAMES GINZBURG** [NIMBES ](http://www.maccreteil.com/fr/mac/work/266/Nimbes)(FR)**BLANCA LI** [360° ](http://www.maccreteil.com/fr/mac/work/267/360)(ES)**VINCENT MORISSET** [JUSQU'ICI](http://www.maccreteil.com/fr/mac/work/268/Jusquici) (QC )**FELIX & PAUL** [STRANGERS WITH PATRICK WATSON](http://www.maccreteil.com/fr/mac/work/269/Strangers-with-Patrick-Watson) (CA )
festival EXIT - expo Home cinéma - the pirate cinéma creative application
festival EXIT - expo Home cinéma - the pirate cinéma creative application © the pirate cinema creative application
[**Hiroaki Umeda - Split Flow / Intensional Particle - Danse** ](http://www.maccreteil.com/fr/mac/event/331/Split-Flow-Intensional-Particle-Festival-EXIT)Cet avant-gardiste japonais internationalement reconnu pour la précision de son geste chorégraphique et l’acuité de ses créations sonores, vidéo et lumière emprunte aussi bien à la danse classique occidentale qu’au hip-hop ou au bûto. Avec _Split flow_ , la danse est dirigée par un laser, tandis que les projections lumineuses sont générées par le mouvement grâce à des capteurs. Le spectateur assiste à des expériences sensorielles totales, alternant violence et douceur, qui lient dans la forme le vivant au plastique et dans le fond l’humain à l’artifice.
festival EXIT - Bluebard mars 2015
festival EXIT - Bluebard mars 2015 © Mark Groen
[**33 1/3 Collective - Bluebeard - Performance** ](http://www.maccreteil.com/fr/mac/event/332/Bluebeard-Festival-EXIT)_Bluebeard_ est une version contemporaine de _Barbe Bleue_ de **Charles Perrault** . Elle raconte l'histoire d'un noble très violent, connu pour tuer ses femmes et la tentative d'une d'entre elles, d'éviter le sort de ses tragiques consœurs ."Notre interprétation de _Barbe Bleue_ dépeint le destin de cette femme. Le spectateur est témoin de la quête émotionnelle de cette misérable créature. Elle nous emmène à travers les appartements de _Barbe Bleue_ d'une façon telle, que nous prenons part à l'histoire : on expérimente ses peurs, ses dégoûts et son inéluctable destinée ; une expérience introduite par un prologue énigmatique et accentuée par une série d'improvisations musicales et sonores hypnotiques."A travers cette approche originale, des espaces virtuels, mystérieux et changeants sont visualisés et projetés sur le sol et sur l'environnement géométrique d'un gros cube.**Le Collectif 33 1/3** est reconnu pour imaginer des environnements multimédias étranges et forts à partir d’images, d’atmosphères et de séquences théâtrales. [**Jonah Bokaer & Antoine Dufeu - The Museum of Nothing - Création dans le cadre du Festival Concordan(s)e - Performance** ](http://www.maccreteil.com/fr/mac/event/334/The-museum-of-nothing-Festival-EXIT)_A Museum of Nothing_ est le projet d’une pièce chorégraphiée par **Jonah Bokaer** , écrite par **Antoine Dufeu** et performée par les deux artistes. Ce projet, réalisé à l’occasion de Concordan(s)e 2015, a été inspiré par _I Like America and America Likes Me_ créée à la galerie **René Block** de New York, en mai 1974, par l’artiste **Joseph Beuys** . Pour cette performance, **Beuys** a vécu dans une cage avec un coyote sauvage trois jours durant. Dans leur pièce, **Bokaer** et **Dufeu** explorent des positions, des attitudes, des costumes, des gestes, des symboles mais aussi le rapport au sol ; ils proposent une appréhension de l’espace clos, des frontières et des relations avec le public. Cette performance est agencée en fonction de chaque lieu ; elle est modulaire. _A Museum of Nothing_ se présente aussi comme le symbole du lien entre deux continents, des mondes différents, l’horizontalité et la verticalité, la nature et la vie, la nature et la mort. [**Projet Eva (Québec) - This is no Game - Performance** ](http://www.maccreteil.com/fr/mac/event/335/This-is-no-game-Festival-Exit)_This is no Game_ est un projet de performance où le public est appelé à contrôler les actions de deux performeurs sous la métaphore du jeu vidéo.Ces derniers évoluent dans l’environnement immédiat du public, que ce soit à l’intérieur d’un espace d’exposition ou à l’extérieur, dans l’espace public.Des caméras sont fixées sur chacun des performeurs et leur image filtrée et retransmise au public, le plongeant dans un environnement visuel et sonore typique des jeux à environnement ouvert (sandbox).Un maître de cérémonie permet la cohésion entre les requêtes du public et les actions des performeurs, ceux-ci étant littéralement aveugles et complètement asservis à la volonté du joueur détenant le contrôleur gamepad.
festival EXIT - Projet Eva mars 2015
festival EXIT - Projet Eva mars 2015 © gridspace
[**Bill Vorn / Louis-Philippe Demers (Québec) - Inferno - Performance** ](http://www.maccreteil.com/fr/mac/event/337/Inferno-Festival-Exit)_Inferno_ est un projet de performance robotique inspiré par la représentation des différents « niveaux de l'enfer » tels qu'on les retrouve dans _L'Enfer_ de **Dante** ou les _Dix Cours de l'Enfer_ du singapourien**Haw Par Villa** (elle-même basée sur la représentation bouddhiste chinoise). Dans _Inferno_ , le concept des « cercles de l'enfer » est avant tout un cadre de travail artistique, un thème général autour duquel les différentes parties de la performance seront regroupées. Dans toutes ces diverses formes de représentation, chaque « niveau de l'enfer » correspond à un châtiment particulier pour un crime ou un péché particulier. Dans ces multiples illustrations de l'Enfer, ces châtiments sont toujours exercés sur le corps humain et non pas au niveau psychologique. La douleur infligée et la récurrence éternelle du châtiment induisent plutôt cette souffrance psychologique.La particularité de ce projet de performance réside dans le fait que les différentes machines faisant partie du spectacle seront installées sur le corps même des spectateurs. Le public devient alors acteur de la performance. Les spectateurs seront libres de se déplacer ou seront physiquement soumis de façon partielle ou complète, forcés à agir/réagir d'une manière ou d'une autre par les machines. Certaines structures mécaniques obligeront le spectateur à réaliser certains mouvements spécifiques, d'autres induiront une réaction physique de sa part. [**Vaiva Grainyté, Lina Lapelyté et Rugilè Barzdziukaitè pour Have a Good Day !** ](http://www.maccreteil.com/fr/mac/event/330/Have-a-good-day-Festival-EXIT)Opéra pour 10 caissières, sons de supermarché et piano Dix femmes en tablier sont assises et tiennent des machines à scanner des codes-barres. Dans la vie de tous les jours, elles adopteraient le ton machinal des caissières de supermarché : « Bonjour. Merci. Bonne journée ! ». Chanté, cela change tout.Cet opéra contemporain pour piano et musique électronique dévoile la vie de ces caissières et leur parcours, reflet des paysages sociaux de la Lituanie actuelle, et exprime avec ironie une vision acerbe du capitalisme et de la société de consommation.
festival EXIT - have a good day mars 2015
festival EXIT - have a good day mars 2015 © Rugile Barzdziukaite
[**Mary Stuart d'Ivo Van Hove - Théâtre création** ](http://www.maccreteil.com/fr/mac/event/291/Mary-Stuart-Festival-EXIT)Dans_Mary Stuart,_ le drame de **Friedrich Schiller** , deux souveraines légendaires de l’histoire européenne cherchent à s’éliminer : Élisabeth Ière d’Angleterre, anglicane (**Chris Nietvelt** ), et Mary Stuart, reine d’Écosse et catholique (**Halina Reijn** ). **Schiller** a écrit une reconstitution glaçante des derniers jours de Mary Stuart. Sa captivité constitue le point d’orgue de longues années de rivalité entre les deux reines. Derrière les masques du pouvoir politique se cachent deux femmes de chair et de sang.**Ivo van Hove** dirige une distribution de dix comédiens venant des ensembles **Toneelgroep Amsterdam** et **Toneelhuis** (Anvers). « J’ai hâte d’entamer la collaboration avec les comédiens de la Toneelhuis et de la compagnie FC Bergman, un mélange exceptionnel d’acteurs chevronnés et iconoclastes ». Après _Hamlet vs Hamlet_ , _Mary Stuart_ est la deuxième coproduction d’une série de quatre, prévue entre 2014 et 2016.
festival EXIT - Mary Stuart mars 2015
festival EXIT - Mary Stuart mars 2015 © Jan Versweyeld
[**The Dog Days Are Over de Jan Martens** ](http://www.maccreteil.com/fr/mac/event/292/The-dogs-days-are-over-Festival-EXIT)Une oeuvre bondissante, minimale, politique pour 8 performeurs**Jan Martens** a conçu une chorégraphie très complexe, mathématique, dynamique, et épuisante, interprétée quasi entièrement à l’unisson.Le degré de difficulté de la chorégraphie est tel que les danseurs finiront par se tromper. (…) L’oeuvre est une guerre d’usure physique dans laquelle le danseur est défini comme une espèce désoeuvrée et purement exécutive, qui s’efforce d’atteindre la perfection. (…) Où se situe la ligne ténue entre l’art et le divertissement ? Qui sommesnous, nous les spectateurs qui venons voir souffrir des danseurs comme si nous assistions à une corrida ? Que souhaitons-nous atteindre en tant que public ? Souhaitons-nous vivre une expérience d’une intensité que nous ne rencontrons pas dans notre vie quotidienne ? Souhaitons-nous faire l’expérience de la beauté dont nous manquons dans notre vie quotidienne ? La danse contemporaine est-elle le striptease des classes supérieures ? [**Cie du Zerep / Sophie Perez & Xavier Boussiron - Biopigs - Théâtre** ](http://www.maccreteil.com/fr/mac/event/294/Biopigs-Festival-EXIT) - Création 2015« Souvenez-vous toujours que le monde se divise en deux catégories : les ratés et les inconnus… » Cela fait maintenant quinze ans que**la compagnie du Zerep** , dirigée par **Sophie Perez** , élabore et produit des pièces de théâtre.Une journaliste de renom, à la tristesse un peu mondaine et experte en matière de théâtre, avait une fois refusé de donner son point de vue sur le **Zerep** sous prétexte qu’elle n’écrivait pas sur la performance. Par son aveu de faiblesse – bien sûr, à moitié pardonné – elle soulevait un détail important. À savoir que ces spectacles sont aussi autre chose que du théâtre.Les pièces révèlent un caractère versatile plus ou moins orthodoxe, à la limite d’être dans les règles, la plupart du temps « hors du jeu », et jalonnées de notions récurrentes au gré des différentes créations : l’inquiétante singularité et le rire entré au chausse-pied, l’absurdité de la profondeur, les méprises sur la facilité, l’omniprésence de la peinture en tant que rapport à « la chose », la parole comme un folklore, la distinction entre la récupération, la reprise et l’adaptation, le relativisme de l’importance, les théorèmes de la négligence et les délicatesses du jusqu’au-boutisme, l’héritage sous toutes ses formes, le principe carnavalesque, une certaine idée de l’envers du décor, les stratagèmes du parc à thèmes, l’arme critique, les faux-pas de la fiction et le réel implacable… En résumé, tout un tas de notions joyeuses qui ouvrent sur un monde artistique populaire où chacun saura se reconnaître. Un monde un peu meilleur où le commentaire ne se substitue jamais ni à l’expérience, ni à l’humanité… Et maintenant, _Biopigs_ !
festival EXIT - Piopigs mars 2015
festival EXIT - Piopigs mars 2015 © Philippe Lebruman
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.