C'est un défilé émouvant et particulièrement couru, qui va avoir lieu ce mardi matin dans le cadre de la fashion-week. La collection automne-hiver de Chanel sera présentée sans Karl Lagerfeld, mais comme d'habitude sous la verrière du Grand Palais, un lieu que le couturier affectionnait particulièrement.

La fusée du défilé Chanel automne, hiver 2017/2018 au Grand Palais
La fusée du défilé Chanel automne, hiver 2017/2018 au Grand Palais © Getty / Corbis / Stéphane Cardinale

Le couturier, disparu le 19 janvier, avait préparé les modèles et le show avec sa collaboratrice Virginie Viard, qui assure l'intérim.
Pour Karl Lagerfeld, le Grand Palais était un lieu emblématique qui l'inspirait depuis l'enfance. 

Sous la nef, la lumière est magnifique quel que soit le temps. C'est cela que l'artiste et photographe Karl Lagerfeld aimait. Cette verrière il l'appréciait depuis longtemps. "Il avait découvert ce lieu enfant, lors d'un salon de l'automobile" explique Juliette Armand, directrice des événements et de l'exploitation du Grand Palais. "Il y était revenu dans les années 60 pour voir un ballet de Maurice Béjart. C'est un espace qui l'a manifestement marqué dans sa jeunesse".

Les proportions sous la verrière sont impressionnantes : 200 mètres de longueur, 50 mètres de largeur, 45 mètres de hauteur. Un espace de 13 500 mètres carrés en tout.

Karl Lagerfeld l'a investi spectaculairement toutes ces dernières années avec une navette spatiale, un supermarché, un paquebot ou la grande muraille de Chine. 

Collections croisière 2018/2019 : un paquebot est amarré au Grand Palais
Collections croisière 2018/2019 : un paquebot est amarré au Grand Palais © Getty / WireImage / Dominique Charriau

C'est l'équipe Chanel qui conçoit et réalise les scénographies 

L'équipe Chanel arrive au Grand Palais avec les décors quasiment livrés clé en main et montés en 10 jours maximum explique Juliette Armand. "Ce sont de vrais spectacles, toujours magiques, toujours surprenants. Très exposés aussi. Même si on arrive à des scénographies inattendues, extraordinaires, elles sont toujours extrêmement bien maîtrisées. L'équipe Chanel vient nous voir plusieurs mois avant chaque défilé. 

"Chanel défile quatre fois par an avec des sujets techniques qui peuvent varier. Récemment il y a eu des chutes d'eau. Vous savez qu'il y a eu les gorges du Verdon."

Les gorges du Verdon au Grand Palais pour le défilé printemps été 2018 Chanel
Les gorges du Verdon au Grand Palais pour le défilé printemps été 2018 Chanel © Getty / Corbis / Stephane Cardinale -

"Il y a eu aussi des plages avec un flux et un reflux pour le défilé prêt-à-porter printemps-été 2019. Quand le projet nous arrive, toute l'étude de faisabilité a quasiment été faite chez eux, en interne, explique Juliette Armand. Et vous voyez les résultats qui sont toujours grandioses, à l'échelle du lieu, avec une attention aux détails. C'est très, très professionnel."  

L'argent reste un sujet tabou… 

"Le Grand Palais loue simplement le lieu à Chanel, comme à d'autres maisons de couture qui investissent d'autres endroits. Il y a plus de 20 défilés par an, précise la directrice des événements et de l'exploitation du Grand Palais. Nous leur louons les espaces et les accompagnons dans la prise en main des possibilités du lieu." 

"La nef est occupée surtout par Chanel. Seule Victoria’s Secret, en 2016, y avait fait défiler ses mannequins, ainsi que quelques maisons de couture en 2005 lors de la réouverture du Grand Palais. Mais depuis 2012 Chanel occupe la nef à chaque fashion-week et crée un moment d'effervescence tout à fait extraordinaire."

Le coût des shows qui durent en moyenne une demi-heure maximum reste donc le secret des marques.  

La Tour Eiffel pour lé défilé Haute Couture Chanel hiver 2017-2018
La Tour Eiffel pour lé défilé Haute Couture Chanel hiver 2017-2018 © Getty / Victor Boyko

Et maintenant ?  

Pour le défilé de ce mardi matin, le secret a été bien gardé, même si le décor pourrait avoir un lien avec l'hiver et la montagne. Mais quelque soit l'ultime folie de Karl Lagerfeld, invités et journalistes du monde entier seront sans doute émus devant son l'ultime mise en scène. 

Et peut-être sera-ce d'ailleurs la dernière fois que Chanel défilera tout court au Grand Palais. "Ces défilés sous la nef du Grand Palais étaient une volonté de Karl Lagerfeld. Il n'y a pas d'exclusivité à proprement parler, explique Juliette Armand. Mais depuis douze ans, il y a une association intime entre les deux maisons, une espèce d'alchimie et de mariage très étroit entre la maison Chanel et le Grand Palais, entre les défilés et la nef qui est un espace et un écrin complètement magique.   

Mais dès 2020, il faudra de toute façon que Chanel trouve un nouvel endroit tout aussi magique - si c'est possible - puisque le Grand Palais va fermer pour au moins trois ans de travaux. La page enluminée de Chanel par Karl Lagerfeld, se tournera alors, irrémédiablement.   

Le Grand Palais c'est un espace de 13 500 mètres carrés en tout. 200 mètres de longueur, 50 mètres de largeur, 45 mètres de hauteur.
Le Grand Palais c'est un espace de 13 500 mètres carrés en tout. 200 mètres de longueur, 50 mètres de largeur, 45 mètres de hauteur. / Collection Rmn-Grand Palais / François Tomasi
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.