Les trois grandes maisons de vente françaises ont présenté leurs résultats annuels. Et ne connaissent pas la crise.

Ces pleurants ont été acquis par le Louvre pour un peu plus de 5 millions d'euros
Ces pleurants ont été acquis par le Louvre pour un peu plus de 5 millions d'euros © Maxppp / PhotoPQR - Le Berry Républicain

Une somme de 675 millions d'euros : c'est ce que l'on obtient lorsqu'on additionne les chiffres d'affaires réalisés en 2016 par les trois principales maisons de ventes en France, Christie's, Sotheby's et Artcurial (dans l'ordre décroissant des chiffres d'affaires). Un chiffre en hausse pour chacune d'entre elles par rapport à l'année passée.

Alors que des études, au début de l'année, prédisaient une crise imminente du marché de l'art et une baisse des prix, les maisons d'enchères ont vu une partie de leurs prix s'envoler : chez Artcurial par exemple, le prix moyen du lot vendu aux enchères est de 13.203€, en hausse de 25% par rapport à l'année passée.

Autre signe de bonne santé du marché en France : la présence de nombreux acheteurs français parmi les collectionneurs qui ont acquis des oeuvres d'art cette année. Chez Sotheby's par exemple, un acheteur sur trois est Français. Chez Artcurial, c'est un sur quatre. Ces deux maisons se félicitent également de la part de nouveaux clients : chez Artcurial, 44% des acheteurs de l'année étaient des nouveaux clients.

Ce qui n'empêche pas la France de perdre des parts de marché : elle est aujourd'hui à la 4e place, très loin derrière les Américains, les Britanniques et les Chinois. En cause : la fiscalité, selon François Tajan, président délégué d'Artcurial : "Les gens sont toujours incités à aller là où ils paient moins d'impôts : il est important que la France soit moins dissuasive en matière fiscale" assure-t-il, même si sa maison a augmenté ses ventes cette année, doublant même son chiffre d'affaire en cinq ans.

A ÉCOUTER : Le reportage d'Agathe Landais

Préemptions

Et à cela, il faut ajouter les préemptions des grands musées français : lorsqu'une oeuvre est mise en vente aux enchères, une collection publique est prioritaire si elle souhaite en faire l'acquisition. Ainsi par exemple, l'Etat a fait jouer son droit de préemption à 14 reprises chez Christie's, notamment pour deux statues de pleurants en marbre venues du tombeau du duc de Berry, achetées par le Louvre pour 5,25 millions d'euros. Artcurial note 41 préemptions pour sa part.

Les plus grosses ventes concernent pour beaucoup des oeuvres venues d'Asie, et des peintures modernes et contemporaines, les artistes Francis Bacon, Pierre Soulages et Simon Hantaï figurant dans le top 10.

Les 10 œuvres les plus chères vendues aux enchères en 2016 en France

  1. Une statue chinoise du Bouddha Vairocana : 13.358.500€ (chez Christie's)
  2. "Squelette arrêtant masques", un tableau de James Ensor : 7.357.500€ (chez Sotheby's)
  3. "Man in Blue VII", une peinture de Francis Bacon : 6.033.500€ (chez Christie's)
  4. "Peinture 162x130cm, 14 décembre 1958" de Pierre Soulages : 5.220.000€ (chez Sotheby's)
  5. Une statue chinoise de Guanyin en bois polychrome et doré : 5.170.500€ (chez Christie's)
  6. Deux pleurants en marbre provenant du cortège funéraire du tombeau du duc de Berry : 5.025.000€, préempté par le Louvre (chez Christie's)
  7. "m.a.4 (Mariale)", un tableau de Simon Hantaï : 4.432.000€ (chez Sotheby's)
  8. Un animal fabuleux en jade de Chine : 4.207.500€ (chez Sotheby's)
  9. "Peinture 195x130cm, 7 mars 1958" de Pierre Soulages : 3.757.500€ (chez Sotheby's)
  10. "Forme rigide", une sculpture de Julio Gonzalez : 3.681.500€ (chez Christie's)

NB : Cette liste n'inclut pas les voitures de collection : le record absolu de ventes aux enchères en 2016 est détenu par une Ferrari de 1957 vendue 32.075.200€ chez Artcurial.

LIRE AUSSI ► Marché de l'art, c'est en ligne que cela se passera désormais

Derniers articles
Culture
Tarte pomme basilic
17 janvier 2017
Culture
La Shoah et BD en 5 moments
17 janvier 2017
Culture
Tarte aux pommes caramélisées
17 janvier 2017
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.