Cléopâtre VII Thea Philopator, dernière reine d’Égypte membre de la dynastie des Ptolémées, maîtresse de Jules César puis compagne de Marc-Antoine, a eu une vie exceptionnelle, devenue légendaire. Malgré la rareté des sources historiques, ses amours et sa fin tragique ont suscité la fascination et son histoire a très tôt inspiré les écrivains et les artistes.

Cléopâtre devient une figure iconographique majeure de la fin du XVIe siècle au XIXe siècle. Considérée tantôt comme une femme fatale, puissante et tentatrice, tantôt comme la victime de forces politiques qui la dépassent, voire comme une héroïne qui a préféré la mort plutôt que la soumission à son vainqueur, Cléopâtre est immortalisée par les artistes et s’inscrit dans l’imaginaire collectif.

L’exposition invite au rêve : elle débute par la découverte
 d’œuvres archéologiques d’exception de la période ptolémaïque
 et se poursuit par la naissance du mythe dans la Rome antique (Pinacothèque 2). Des tableaux, des sculptures et des costumes de film illustrent ensuite l’essor du mythe dans l’histoire des arts (Pinacothèque 1).

Sur France Inter :

Cléopâtre, la première femme fatale, dans l'émission Tous les chats sont gris de Clélie Mathias

►►► I Et aussi : Cléopâtre malgré elle,o u comment la publicité et le cinéma ont exploité le mythe de la reine d'Égypte.

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.