Sorti fin juillet, la qualité du “Petit Prince” de Mark Osborne est discutée âprement par les critiques du Masque et la Plume. "Un film laid" pour Jérôme Garcin ; un scandale pour Pierre Murat… Mais pourquoi, exactement ? Découvrez leurs critiques ci-dessous (ou ici en réécoute).

Image extraite du "Petit Prince" de Mark Osborne
Image extraite du "Petit Prince" de Mark Osborne © Paramount Pictures France

Au conte de Saint-Exupéry, Mark Osborne ajoute une petite fille flanquée d’un mère célibataire très rigoriste. La petite se prend d'intérêt pour un voisin, vieux toqué à la longue barbe blanche, qui a rencontré autrefois le Petit Prince lorsqu’il était aviateur.Pour Jérôme Garcin (France Inter), le film est un échec. Graphiquement, il le trouve “très laid” - il précise même avec les envolées lyriques qu’on lui connaît : “À-côté, St-Ex, c’est Van Gogh !” Mais plus que le style graphique, c’est l’histoire qui l’a gêné : “additionner la morale ultra états-unienne à l’histoire de St-Exupéry, charmante mais déjà pleine de bons sentiments, ça fait beaucoup…”

Michel Ciment (Positif) le rejoint complètement. Il souligne même qu'il est dangereux d'adapter un écrivain qui dans le Petit Prince déclare “l’essentiel est invisible pour les yeux” puisqu’effectivement, pour lui, “on ne voit rien d’essentiel dans ce film”. Mais le fond du problème pour lui, c'est la concurence : "le film souffre surtout de l’autre petite fille de Vice versa qui est un chef d’oeuvre absolu de l’animation.”Pierre Murat (Télérama) reconnaît “quelques belles petites idées dans le conte lui-même”, mais il est affligé par le reste : “tout le rajout de la maman épouvantable qui veut que sa fille devienne la première, qu’est-ce que c’est chiant ! ” Lui qui depuis son enfance a toujours été ennuyé par le livre, il est même choqué par l’adaptation qu’en a faite Mark Osborne : “Je trouve ça scandaleux de la part des héritiers de St-Ex car il n’en reste plus rien !

Image extraite du "Petit Prince" de Mark Osborne
Image extraite du "Petit Prince" de Mark Osborne © Paramount Pictures France

Si tout un chacun s'accorde pour reconnaître, tout de même, quelques instants de brillance dans le film, notamment les passages en stop-motion unanimement salués comme "très jolis", seuls Xavier Leherpeur (Studio-Cinélive) et Sophie Avon (Sud-Ouest) le défendent véritablement.

Pour Xavier Leherpeur, c'est “une très bonne surprise”. Il a aimé cette adaptation, "cette trahison magistrale ". Il reconnaît au réalisateur américain d'avoir eu une certaine ambition et lui sait gré de ne pas être resté dans une adaptation littérale de l’œuvre de St-Exupéry. A noter que c’est tout de même une appréciation “du bout des lèvres”, puisque le critique se limite à dire qu’il ne “déteste pas la première partie avec la petite fille à qui la Maman est en train de voler son enfance”. Faut-il y voir une litote, cachant poliment le plaisir qu'il a eu à voir le film ? Ou un écho lointain de son support inconditionnel pour Mark Osborne qui avait adapté autrefois au grand écran Bob l'Éponge et Kung fu Panda ?

> Fallait-il adapter le Petit Prince au cinéma ? Mariel Bluteau

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.