Rebaptisé « Livre Paris », le Salon du Livre de Paris ouvre ses portes de jeudi à dimanche.

Salon du livre
Salon du livre
Salon du livre
Salon du livre © MaxPPP

Rebaptisé « Livre Paris », le Salon du Livre de Paris ouvre ses portes de jeudi à dimanche. Malgré l’embellie du marché du livre en 2015, le Salon du Livre a donné l’an dernier des signes d’essoufflement : fréquentation en baisse et absence de plusieurs maisons d’édition. D’où la décision de faire peau neuve pour cette édition 2016.

Après la fâcherie de plusieurs éditeurs l’an dernier (Grasset, Fayard, Calmann-Lévy, Stock et Lattès notamment, avaient déserté le Salon) et la baisse de fréquentation, 180 000 visiteurs au lieu de 200 000, il a fallu tout changer. A commencer par le commissaire général du Salon, qui est désormais une commissaire, Laurence Paul-Kelle r.

Il y a eu une désaffection des visiteurs, qui correspond à la baisse de la lecture en France. C’est le premier point. Deuxième point, nous voulons donner aux éditeurs l’envie de revenir

Principal reproche fait au Salon, outre le prix des stands, son côté fourre-tout. On peut y trouver aussi bien un auteur de BD, qu’un auteur de premier roman, un écrivain couvert de prix, une vedette de télé-réalité ou un homme politique. Manuel Carcassonne , PDG des éditions Stock, fait partie de ceux qui ne sont pas venus l’an dernier.

Il n’y a aucune raison pour que Paris n’ait pas un Salon du Livre digne de ce nom. Je vous parle d’expérience. Quand vous êtes sur votre stand, vous voyez beaucoup de gens qui viennent se faire dédicacer une photo ou un article de journal, mais il y a assez peu de lecteurs. A la Foire du Livre de Brive ou dans d’autres manifestations populaires de qualité, vous avez des gens qui font 50 ou 70 kilomètres pour se faire signer des livres qu’ils ont lus ou qu’ils vont lire. C’est ça qu’on veut retrouver !

Il est prêt à redonner une chance à Livre Paris, mais pas question de signer un chèque en blanc.

Message bien reçu. Cette année, le salon réorganise son espace. On pourra s’y repérer plus facilement : square culinaire, jeunesse, culture, religion et société. Nouvelle scénographie, plus colorée, plus dynamique. Tout est prêt pour un nouveau départ.

►►► POUR ALLER + LOIN | France Inter s'installe au Salon

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.