Chat spécialement disposé à prendre le soleil
Chat spécialement disposé à prendre le soleil © <a target="_blank" href="http://catleecious.tumblr.com/post/83612815106"> DR</a>

Bronzer donne-t-il bonne mine ou des coups de soleil ? Thibaut de Saint-Maurice s'interroge : comment discerner les petits plaisirs inoffensifs de ceux qui se retournent en souffrance ? Pour se décider, il a écrit une carte postale à Epicure… Lisez-la (ou réécoutez-la ici) !

Mon cher Epicure,

Je t'écris juste avant de partir pour la plage. Je ne suis pas en vacances pour très longtemps, et j'aimerais bien, quand même, revenir avec une bonne mine. Mais le soleil tape dur en ce moment et j'ai un peu peur d'en souffrir plus que d'en tirer du plaisir . Alors je me dis que toi qui a construit toute une philosophie sur le bonheur qu'il y a à avoir du plaisir sans souffrance , tu dois avoir des trucs à me conseiller.

J'entends les cigales, et ça m'amuse de penser que toi aussi, peut-être, tu entendais les cigales quand tu écrivais à tes amis Ménécée, Hérodote ou Pythoclès. D'ailleurs c'est peut-être dans ta Lettre à Ménécé que je peux trouver des pistes pour ne pas que ce désir de bronzage se retourne contre moi. C'est normal d'avoir envie de bronzer pendant les vacances, c'est un plaisir simple de la vie. Parce quec'est agréable de prendre le soleil , de sentir sa chaleur à la surface de la peau. Parce qu'on a l'impression d'être plus beau quand on est bronzé. Ça soigne l'ego , ça donne confiance. Et puis cette beauté elle permet aussi de se faire remarquer.

Fille sur la plage
Fille sur la plage © <a target="_blank" href="http://giphy.com/gifs/fashion-summer-beach-6kIqG5nyHVLTa"> DR Giphy</a>

C'est vrai, j'ai envie de bronzer pour me plaire à moi et pour plaire aux autres. mais comme tu le disais à ton ami Ménécée :il ne faut pas satisfaire tous ses désirs . Parce que certains désirs nous conduisent vers des plaisirs de courte durée, voire pire encore vers des plaisirs qui se retournent en souffrance.

Aïe
Aïe © <a target="_blank" href="http://scorpiondagger.tumblr.com/"> DR</a>

Si je ne réfléchis pas, si je ne raisonne pas c'est à dire si je ne fais pas attention aux conséquences, je vais m'exposer trop longtemps au soleil et là je risque le coup de soleil. Bon, la sanction est assez directe.

Mais tu dis aussi qu'il faut se méfier des désirs vains . Des désirs qui ne causent que de la souffrance parce qu'ils sont illimités et qu'on ne peut donc jamais les satisfaire vraiment.

Et c'est peut être ce qu'il y a d'inquiétant dans ce désir de bronzer.

Parce qu'il y a au fond le désir de modifier mon corps. Le plier aux désirs des autres . Avoir l'air le plus bronzé, le plus beau, le plus en forme le plus jeune, le plus désirable pour les autres. Ce désir-là, en fait, est vain parce qu'il est sans limite. Parce que je vais passer mon temps à jauger les autres, à les mesurer, à envier la jeunesse, la force ou la silouette de tel ou tel autre corps bronzé que je vais voir passer sur la plage. Je vais rentrer dansle cercle vicieux de l'amour propre et de la comparaison - comme le disait Rousseau, tu sais, un ami philosophe un peu plus jeune que toi.

Alors j'aime la plage pour les horizons qu'elle offre, pour cette rencontre qu'elle organise entre la terre et la mer et qui suspend pour quelques heures la pression de l'ordre social. La plage, c'est le lieu d'un bonheur simple fait de plaisirs simples et d'absence de souffrance - ce que tu appelais l'ataraxie (ἀταραξία). Mais ce n'est possible que si on raisonne un peu avant d'y aller. Que si on y agit avec mesure pour éviter la démesure du coup de soleil ou du coup de folie de la compétition et des apparences sociales.

Bien à toi,

Thibault

►►► ET AUSSI | 8h43 dans un train, c'est long… Ou pas, si vous connaissez Bergson

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.