Saadallah Wannous, dramaturge syrien, décédé en 1997 à l’âge de 56 ans est peu connu en France. Son jeune compatriote, Fida Mohissen le fait découvrir à travers deux textes: « Un jour de notre temps » et « Le Viol ». Le spectacle est créé dans le cadre des Théâtrales du Val de Marne à Vitry-sur-Seine.

Le théâtre de Saadallah Wannous est un théâtre de l’humanité. Dans le spectacle de Fida Mohissen, l’ombre des combats au Proche-Orient plane. Mais ce sont les hommes et les femmes d’Israël et de Syrie que l’on entend. L’on assiste à une succession de tableaux sur la vie quotidienne. Il s’agit d’un conte. Deux destins se croisent . Celui d’un jeune israélien Issac, membre du service de sécurité militaire, et celui Farouk témoin de la transformation et de la métamorphose de la société syrienne. Les deux personnages sont interprétés par le même comédien, Benoît Lahoz. La pièce est donc un montage de deux textes « Un Jour de notre temps » et « Le Viol ».

Le metteur en scène Fida Mohissen

> Ma volonté n’est aucunement de mettre en scène la guerre, la torture, le crime, ce qui malheureusement est devenu une habitude médiatique, d’ailleurs les deux textes n’en parlent pas. Je tenterai d’interroger, de porter un regard sur une « impasse historique » avec la plus grande honnêteté et objectivité possible. Saadallah Wannous nous assure que chaque peuple reconnaissant l’humanité de l’autre peut construire une histoire commune là où la force et la « politique du bras tordu » ont échoué. ### Qui est Saadallah Wannous ?
Saadallah Wannous
Saadallah Wannous © Radio France
Après avoir suivi sa scolarité dans son village natal de Huçayn al-Bahr, il part pour l’Égypte. **Il fait alors des études de littérature au Caire** . Sa formation terminée, il retourne en Syrie et décroche un poste à la rédaction artistique et culturelle du quotidien Al-Baath, puis pour le quotidien libanais As-Safir. **Au début des années soixante, Saadallah Wannous débute sa carrière d’auteur dramatique** en écrivant des pièces en un acte : celles-ci s’articulent déjà autour des rapports entre l’individu et la société. **Vers la fin de la décennie, il quitte son pays et s’installe quelque temps à Paris où il étudie le théâtre** . De ce voyage en France, Saadallah Wannous revient enrichi de nouvelles influences qu’il associera au gré de ses écrits au théâtre traditionnel syrien et arabe. **Profondément marqué par la guerre israélo-libanaise de 1982, Saadallah Wannous interrompt longuement sa carrière de dramaturge** , cessant sa production théâtrale pendant près d’une dizaine d’années. Ce n’est qu’au début des années 90 qu’il reprend l’écriture. Il signe alors une nouvelle série de pièces politiquement engagées. **Il décédera à l’âge de 56 ans en 1997** .
Le livre de Damas
Le livre de Damas © Radio France
La dernière scène du spectacle « Le livre de Damas » est un dialogue entre le docteur Menuhin (interprété par Bruce Myers) et Saadallah Wannous (interprété par Stéphane Godefroy). Une scène très touchante dans laquelle les deux hommes évoquent l’impasse dans laquelle les palestiniens et les israéliens se trouvent.
> Écoutez... J’ai longtemps hésité avant de me mettre à écrire cette œuvre et l’une des raisons de cette hésitation est ce sentiment amer que la pièce puisse être une forme de manigance. Oui, monsieur... Il faut que l’honnêteté soit réciproque et j’avoue que les prisons de notre côté ne sont pas plus indulgentes ni moins cruelles. Mais est-ce que vous pensez que ces régimes et ces prisons nous représentent ? Ou que notre conflit avec Israël les préoccupe ? Ceux qui se sont rendus pour l’Israël de Maïr, ceux qui se préparent à se rendre, ceux qui oppriment et écrasent leurs peuples et ceux qui pillent et détournent les fonds de leur pays !?... Non... Monsieur. Notre problème est double et la situation de notre côté est plus compliquée, ce qui demande une lutte dure et organisée pour s’en sortir. Oui monsieur, il faut que l’honnêteté soit réciproque même si le prix à payer est élevé. Nous ne pouvons-nous sortir d’une telle impasse historique qu’en payant des prix exorbitants. L’une des pièces de Saadallah Wannous [« Rituel pour une métamorphose » va entrer au répertoire de la Comédie-Française](http://www.sceneweb.fr/2012/06/une-piece-arabe-entre-au-repertoire-de-la-comedie-francaise/) en mai 2013. Le spectacle « Le Livre de Damas » est [en tournée pour quelques dates. ](http://www.sceneweb.fr/2012/11/fida-mohissen-adapte-le-livre-de-damas-et-des-propheties/)
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.