Laurent Terzieff a lu chaque jour un auteur dans "Esprit critique" et vous avez beaucoup apprécié ces lectures. Vos messages incroyablement nombreux et émus le confirment.Et si l'on recommençait? Si l'on demandait à l'acteur de nouvelles lectures, diffusées à la fin de l'émission? Terzieff habite Saint-Germain des Prés. Il a vécu longtemps dans cet appartement avec sa compagne, l'actrice Pascale de Boisson, morte il y a 4 ans. Terzieff habite donc seul, désormais, tout en haut d'un immeuble. A 74 ans, il monte les 6 étages à pieds. Les portes de ses deux appartements sont ouvertes quand il est là et les livres accueillent les visiteurs, disposés sur les marches. A l'intérieur, ils sont les rois, rangés dans un désordre que seul Terzieff maîtrise. Ses trois Molières sont posés ici et là, deux d'entre eux font usage de serre livres. Les photos de l'acteur dans les années 60 (beau visage christique, crinière noire) évoquent sa carrière, sans témoigner d'un narcissisme fou. Elles vivent là, au milieu des livres qui se comptent par milliers. A l'étage, un autre appartement acheté en 1995, son antre, son bureau, plus vide. Là, il lit les poètes et cherche des textes étrangers à traduire pour la scène, pour la compagnie qu'il dirige. L'acteur est producteur à 70 pour cent de ses spectacles et à chaque fois, il perd de l'argent. "Mais peu importe" dit-il en souriant. Ce qui importe, ce sont, à l'évidence, les mots des autres, ses compagnons depuis l'adolescence, Rimbaud, Rilke, Hesse, Brecht, Adamov. Ils l'accompagnent. Ils précisent et prolongent sa pensée.

IMG
IMG © Radio France
Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.