blogcs trecartin 6
blogcs trecartin 6 © Radio France

Ainsi donc les artistesLizzie Fitch et Ryan Trecartin font grincer des dents, voire aboyer les visiteurs ou critiques d’art du Musée d’Art Moderne de la ville de Paris. Avec "Any Ever" ils proposent une installation faite de sept pièces meublées (tables, chaises, fauteuils, comme à la maison) avec des grands écrans diffusant des images que l’on croirait sorti du Loft et de ses suivants. Des personnages y parlent à bâtons rompus, vulgairement, ahanent ou ânonnent au téléphone, difficile d’y comprendre vraiment quelque chose. Certains ne voient que niaiseries dans cet assemblage, et d’autres au contraire un juste miroir de ce qui se passe dans nos salons. Raison pour laquelle il faut absolument relire Le culte du banal – de Duchamp à la téléréalité » par François Jost, éditions CNRS.

blogcs vu lu pris
blogcs vu lu pris © Radio France / C Siméone

Pour savoir comment nous en sommes arrivés à la téléréalité , la télé poubelle ou télé trash, François Jost, refait une petite histoire de l’art et de la notion d’œuvre en passant par Arman depuis Fountain de Marcel Duchamp. En 1917, Duchamp fait parvenir au Salon des Indépendants un urinoir acheté dans le commerce, signé Richard Mutt et appelé Fountain. Il est refusé, non pas parce qu’un urinoir c’est trash, mais par ce qu’il n’est pas REPRESENTE (sur une peinture par exemple, avec une subjectivité d’artiste). L’institution culturelle qu’était le Salon des Indépendants, soit disant en guerre contre les académismes, n’a pas pu supporter ce geste, cet acte qui consiste à imaginer un objet manufacturé sur la scène d’exposition des œuvres d’art.

Bref, voilà en tout cas, comment en 1917, LE BANAL, LE QUOTIDIEN , ont fait leur entrée sur la scène artistique. Et comment petit à petit, en suivant François Jost, le banal ou le quotidien sont arrivés in fine dans le cadre du petit écran. La synthèse de l'histoire se lit très bien à travers les téléviseurs cassés par Arman, bien avant que l'on ait l'impression que quelque chose se soit brisée derrières nos petits écrans, et le dernier épisode en date est donc à voir dans "Any Ever" au Musée d'Art Moderne de la ville de Paris.

La télé vue par Fitch et Trecartin

blogcs trecartin 10
blogcs trecartin 10 © Radio France

La télé vue par Arman, inventeur de la télé poubelle?

Colère de TV
Colère de TV © Radio France / Chistine Siméone

Lire Le culte du banal de François Jost en ligne et en intégralité >

Au sujet d’Arman, le site historique

Pour ce blog, Textes © Christine Siméone

Photos © Christine Siméone sauf indication

blogcs signature C Simeone
blogcs signature C Simeone © Radio France / C Siméone

Remerciements à

Valeria Emanuele, au web de France Inter twitter.com/valeriae

Annelise Signoret, du service documentation de Radio France __

Sophie Raimbault, assistance du service Culture de la rédaction de France Inter

Ghislaine Delubac et son équipe de l'agence Apocope

Guillaume Ducongé

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.