Albert Algoud, humoriste de France Inter, publie un recueil de textes littéraires évoquant « les cœurs simples » (les « idiots », les « simplets », les « arriérés », les « crétins des Alpes »…) illustré par les plus grands noms de la BD d’aujourd’hui.

Détail de la couverture des Coeurs simples, un recueil de textes choisis par Albert Algoud
Détail de la couverture des Coeurs simples, un recueil de textes choisis par Albert Algoud © Casterman

Cette anthologie du simplet démarre par l’histoire d’un doux dingue qui réjouit sa mère à errer la nuit à cheval– un texte de William Wordsworth, simplement mais superbement illustré par François Roca. Plus loin, on retrouve le frère de Gribouille de la Comtesse de Ségur, croqué par Annie Goetzinger, un simple d’esprit que sa sœur ne veut pas mettre à l’hospice. 

Dessin de Geluck, tiré des Coeurs simples, un recueil de textes choisis par Albert Algoud
Dessin de Geluck, tiré des Coeurs simples, un recueil de textes choisis par Albert Algoud / Casterman

Dans Les cœurs simples, on croise aussi le Quasimodo de Notre-Dame de Paris de Victor Hugo. Dans le texte, se glisse un drôlissime dessin de Geluck présentant un benêt au musée devant un portrait cubiste à qui le Chat demande s’il est de la famille du personnage sur le tableau. 

Les crétins des Alpes du Médecin de campagne d’Honoré de Balzac (Marc-Antoine Mathieu au dessin) cohabitent avec un très étonnant fusain de Riad Sattouf qui illustre un passage de Des Souris et des hommes de Steinbeck … Sans oublier un dessin posthume de Cabu, sur un simplet qui ressemble à Fernandel.

Dessin de Cabu, tiré du livre Les Coeurs simples, recueil de textes choisis par Albert Algoud
Dessin de Cabu, tiré du livre Les Coeurs simples, recueil de textes choisis par Albert Algoud © Radio France / Casterman

En tout ce sont quelque 40 extraits soigneusement choisis par Albert Algoud

Et autant de dessins, qui évoquent les handicapés mentaux dans tous leurs aspects : les symptômes, les témoignages, le malaise créé par leur différence, l’amour et le désarroi des parents… Et cette lecture s’avère très émouvante. 

Si Albert Algoud, s’est lancé dans cette aventure, qu’il appelle « son dernier combat », c’est qu’il est concerné au premier chef. 

Père d’un garçon autiste, l’humoriste a été confronté au scandale de l’accueil des handicapés adultes. Généreuse initiative, tous les illustrateurs ont travaillé à titre bénévole. Leurs dessins feront l’objet d’une vente aux enchères au profit de La Bonne aventure, une association d’aide à l’accompagnement des autistes et de leur famille. L’association percevra également l’ensemble des bénéfices de l’ouvrage.

Dessin de Catel, tiré des Cœurs simples, recueil de textes choisis par Albert Algoud
Dessin de Catel, tiré des Cœurs simples, recueil de textes choisis par Albert Algoud / Casterman

►►► Il est également question des Coeurs simples d'Albert Algoud dans l'émission Vous les femmes.

Regarder Nagui lire "Notre-Dame de Paris"

L'animateur a lu un extrait de Notre-Dame de Paris de Victor Hugo illustré par Geluck dans les Coeurs simples : 

Regarder Leila Kaddour-Boudadi lire "Berthe"

La journaliste a lu un extrait de Berthe de Maupassant illustré par Catel dans Les Coeurs simples : 

Regarder Daniel Morin lire "Un idiot à Paris"

L'humoriste a lu un extrait d’Un idiot à Paris de René Fallet illustré par Hugot dans le livre.

Regarder Albert Algoud lire "Benoît

L'humoriste lit un extrait de "Benoit" une nouvelle de Charles Ferdinand Ramuz illustré par Zep

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.