Top Chef, MasterChef, Recettes en famille... Les émissions culinaires envahissent nos petits écrans. Et pourtant, la cuisine à la télé est loin d'être une nouveauté.

Plateau télé dans les années 50
Plateau télé dans les années 50 © Getty

C'est bien connu, c'est dans les vieux pots, qu'on fait les meilleures soupes.

Les émissions culinaires sont quasiment nées avec la télévision. Depuis leur apparition au milieu des années 50, les personnes qui les ont présentées ont marqué l'imaginaire collectif et sans doute aussi nos pratiques derrières les fourneaux. Olivier Roger, spécialiste en Histoire audiovisuelle et auteur de La cuisine en spectacle, était l'invité d'Ali Rebeihi pour parler de ce phénomène.

Aujourd'hui, tous les français qui regardent ces émissions savent ce que veut dire snacker, parlent d'envoyer une assiette et font attention au dressage de leurs assiettes, comme les professionnels.

► ECOUTEZ | Grand bien vous fasse : Quand les émissions, blogs et ateliers de cuisine nous aident au quotidien

Dans la famille Oliver, je demande le père

Tout commence en 1953. Jean d'Arcy, le directeur de la RTF balbutiante va chercher l'inspiration en Allemagne et en ramène l'idée d'une émission de cuisine. Ainsi sont nées Les Recettes de M. X. Pas de chef derrière les fourneaux, mais un comédien, Georges Adet.... Mais la mayonnaise ne prend pas.

Un an plus tard, Georges Adet est remplacé par Raymond Oliver, le chef du Grand Véfour à Paris. A ses côtés Catherine Langeais, visage familier des téléspectateurs. L'émission est rebaptisée Art et magie de la cuisine... et le succès est immédiat.

Olivier Roger évoque la figure de Raymond Oliver :

L'émission durait entre quinze et trente minutes, se déroulait dans une cuisine, sous la forme d'un dialogue complice pendant lequel le chef (Raymond Oliver), vêtu d'une blouse de cuisinier, préparait les plats devant "l'élève" (Catherine Langeais), représentant la ménagère qui veut améliorer l'ordinaire de sa cuisine.

Rapidement l'émission tente de toucher un public plus large, plus masculin. Oliver propose alors des recettes plus simples et plus originales.

Art et magie de la cuisine se poursuit jusqu'en 1967. Puis, pendant une décennie, la cuisine ne fait plus recette. Le rôle de la femme évolue et ses préoccupations également.

Dans la famille Oliver, je demande le fils

Après avoir vendu des disques de jazz à Bordeaux, Michel Oliver fait ses classes dans la brigade de son illustre père au Grand Véfour. Grace au petit pécule que lui a rapporté son livre La cuisine est un jeu d'enfants (et ses déclinaisons) il créé plusieurs Bistrots Rive Gauche dans les années 1970, puis suit les traces de papa à la télévision.

L'émission s’appelle La Vérité est au fond de la marmite. L'idée est toujours la même, car, et La Palice n'aurait pas mieux dit, une émission de cuisine sert avant tout à transmettre des recettes. Mais, comme le raconte Olivier Roger, le fils modernise le concept.

L'émission est diffusée le samedi en début d'après-midi sur Antenne 2 et coanimée par Michel Oliver et Anne-Marie Peysson puis Maurice Favières, jusqu'en 1983.

Dans la famille Oliver on aurait aussi pu demander le petit-fils, Bruno, restaurateur et l'arrière petit-fils, Aleksandre, chef pâtissier.

► ECOUTEZ | On va déguster : La saga Oliver

Michel, Raymond et Bruno Oliver en 1976
Michel, Raymond et Bruno Oliver en 1976 © Getty

Maïté, l’inénarrable

16 ans. Maïté a animé, de sa verve et de son verbe haut, La cuisine des Mousquetaires sur FR3, puis France 3, pendant 16 ans.

Certes Marie-Thérèse Ordonez était connue dans son petit coin du Sud-Ouest pour les banquets qu'elle organisait, mais son "vrai" métier, elle l'exerçait à la SNCF : elle était chargée d'alerter au moyen d'une trompette les ouvriers des voies ferrées lorsqu'un train arrivait.

La légende veut que Patrice Bellot, qui réalisait un documentaire sur l'équipe de rugby de Rion-des-Landes, ait remarqué Maïté qui préparait les repas pour l'équipe de tournage et lui ait proposé d'animer l'émission. L'anecdote est vraie, mais Maïté avait déjà exprimé son talent devant des caméras de télé et présenté une première émission culinaire sur FR3 baptisée Ma forêt Noire.

Dans La cuisine des Mousquetaires, Maïté est accompagnée par Micheline Banzet. (Re)découvrez la toute première émission, diffusée en septembre 1983 :

Après l'arrêt de l'émission en 1999, Maïté a ouvert un restaurant dans sa commune de Rion-des-Landes, avec plus ou moins de bonheur, puisque son établissement a dû fermer il y a deux ans.

Joel Robuchon, le passeur

Après une carrière au firmament de la gastronomie, Joël Robuchon prend sa retraite, à 50 ans, pour se consacrer à la transmission de son savoir. Loin de la pression des étoiles, il décide, avec son ami réalisateur Guy Job de "porter" la cuisine à la télévision, de la rendre plus accessible, de la désacraliser.

Il y aura d'abord Cuisinez comme un grand chef diffusée sur TF1 de 1996 à 1999. En 2000, l'émission se poursuit sur France 3 et devient Bon appétit bien sûr. Pendant plus de 10 ans, Joël Robuchon reçoit, chaque semaine, un chef et présente des recettes simples et abordables, des astuces, des tours de main, afin de la rendre accessible au plus grand nombre.

L'émission s'est arrêtée en 2009. Le duo Robuchon / Job lance, en 2011 Planète Gourmande qui n'aura qu'une saison d'existence.

Toutes les émission évoquées ci-dessus ont un point commun, la thématique "terroir" est toujours très présente. Une tendance qui va être mise en exergue dans les rendez-vous de Julie Andrieu (Les carnets de Julie) ou de Jean-Luc Petitrenaud (Les Escapades).

Mais le vrai tournant, qui a abouti à cette multiplication des émissions de cuisine sur nos petits écrans, s'opère en 2005, lorsque M6 a l'idée d'introduire une pointe de télé-réalité dans un programme culinaire.

Ce sera Oui Chef, un docu-réalité en cinq épisodes dans l'univers de la cuisine professionnelle. C'est ce programme qui a révélé Cyril Lignac.

Cyril Lignac à l'époque de Oui Chef !
Cyril Lignac à l'époque de Oui Chef ! © Getty

Les grands shows culinaires qui ont vu le jour depuis ne sont pas là pour nous inviter à reproduire les recettes à la maison, conclut Olivier Roger :

On utilise la cuisine pour ses ressorts spectaculaires et dramatiques.

Ce phénomène est accompagné par l'explosion des blogs et autres Foodtube (Chaine You Tube consacrée à la cuisine). Aujourd'hui, il n'est plus nécessaire d'attendre une émission pour trouver une recette.

Pour aller + loin

► ECOUTEZ | On va déguster de François-Régis Gaudry
► GOUTEZ | Les recettes de l'émission On va déguster

Une sélection de Foodtube :

► La chaîne du chef Jamie Oliver
Foodanimé, qui regroupe toutes les recettes créées en stop motion
Hervé Cuisine, pour de la cuisine traditionnelle française mais aussi des plats exotiques revisités

► Pour cuisiner indien et végétarien, Pankaj Sharma saura vous éclairer

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.