Seuls "Le jeu des 1000" et "le Masque et la Plume" ont soufflé, avant France Inter, leurs 50 bougies. Mais de "La Tribune de l'Histoire" au "Pop club", les émissions qui ont frôlé voire largement dépassé la trentaine sont nombreuses.

Les Français donnent aux Français

Bien avant la naissance de France Inter, Clara Candiani crée en 1948 un programme faisant appel à la générosité des auditeurs pour venir en aide aux plus démunis : "Les Français donnent aux Français". Un programme court (6 minutes) qui débutait invariablement par "Bonjour à tous et à chacun ". Diffusée à ses débuts chaque lundi, l'émisssion est à partir de 1954 diffusée le mardi à 11h, puis le jeudi à 15h.

Clara Candiani a débuté au Figaro en 1927, à une époque où les femmes journalistes ne représentaient que 2% de la profession. Sa vocation sociale ne date pas de 1948 : en 1936, elle apporte son soutien aux victimes de la Guerre civile espagnole réfugiées en France. En 1940 elle va voir le Directeur du Secours National pour venir en aide aux réfugiées que la Guerre a chassé du nord et de l’est de la France.La générosité des auditeurs de Clara Candiani ne se démentit jamais au long des 34 années d'existence de l'émission. Robert Prot raconte même dans son "Dictionnaire de la radio" que l'histoire veut que la secrétaire de Clara Candiani travailla bénévolement durant des années pour Les Français donnent aux Français.

Il s'agit de dire à un individu, pas à la masse : "On a mal, et tu peux aider"

L'émission sera diffusée jusqu'en 1982, date à laquelle Clara Candiani prend sa retraite. Elle verse alors l'ensemble de ses archives professionnelles au Musée national des Arts et Traditions populaires (devenu en 2005 le MuCEM, Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée). ### La Tribune de l’Histoire, octobre 1951-1997, 46 ans Le 18 octobre 1951 (ou le 17 : l'histoire n'a pas réussi à se mettre d'accord... un comble !) naît une des émissions radiophoniques qui aura la plus grande longévité : "**_La Tribune de l'Histoire_** ", présentée par Alain Decaux, André Castelot et Colin Simard.Au départ l'émission est un simple magazine sur l'actualité historique, diffusée le jeudi (parce qu'à destination des plus jeunes auditeurs). Diffusée le soir à partir de 1963, la Tribune se transforme petit à petit pour devenir une évocation dramatique (à savoir interprétée par des comédiens, en direct, à l'antenne) d'un personnage ou d'un événement historique. Le trio d'origine est composé, dès 1963, de Jean-François Chiappe, Alain Decaux et André Castelot. L'émission s'arrête en 1997, un an tout juste après avoir fêté ses 45 ans. ### Le Masque et la Plume Créé en 1954 par **Jean Tardieu** au Club d'essai, **[Le Masque et la Plume](http://www.franceinter.fr/emission-le-masque-et-la-plume)** est diffusé à partir de février 1957 sur Paris-Inter. Depuis ses débuts, sans interruption, il réunit chaque dimanche des critiques autour de l'actualité culturelle. Longtemps animée par **Michel Polac** et **François-Régis Bastide** , puis par **Pierre Bouteiller,** l'émission est présentée depuis 1989 par **[Jérôme Garcin](http://www.franceinter.fr/personne-jerome-garcin)** .
Masque et la Plume 1971
Masque et la Plume 1971 © Radio France
Le succès de l'émission tient en partie aux joutes oratoires auxquelles se livrent - parfois avec mauvaise foi, souvent avec fougue et toujours avec délectation - les critiques. **Michel Ciment; Bertrand Poirot-Delpech, Yvonne Baby, Alain Rémond, Pierre Macabru, Gilles Sandier, Frédéric Bonnaud, Michel Boujut, Armelle Héliot, Elisabeth Quin, Jean-Louis Ezine** ... issus de la presse écrite ou de la télévision, les critiques sont et font l'histoire de l'émission. Les prises de becs entre **Jean-Louis Bory** et **Georges Charensol** dans les années 70 (t_ous deux à gauche de la photo ci-jointe_ ) sont devenues légendaires. Ici en 1976, à propos de "L'empire des sens" de Nagisa Ōshima :
En 2013, François Morel leur consacre le spectacle ["Instants critiques"](http://www.dailymotion.com/video/xj5p24_instants-critiques_creation). Alors qu'elle fêtera bientôt ses 60 printemps, l'émission est désormais prolongée par un [jeu littéraire](http://sites.radiofrance.fr/radiofrance/kiosque/fiche.php?id=2257).**ECOUTEZ > ** [l'émission anniversaire des 50 ans](http://www.franceinter.fr/page_emission/319/361843). ### Le Jeu des 1000 Le plus ancien jeu radiophonique en est déjà à son 4e nom : _Cent mille francs par jour_ (1958), _Jeu des mille nouveaux francs_ (1960) puis _Jeu des 1 000 francs_ (1963) et depuis 2001 _Jeu des 1000 euros_ .A sa création, c'est **Henri Kubnick** - le créateur - qui écrit les questions auxquelles les auditeurs doivent répondre. Mais très vite, ce sont les auditeurs qui vont envoyer les questions qui sont ensuite triées, vérifiées et réécrites par **Stéphane Bollaert** , l'assistant de l'émission. Auquel succèdera **Monique Vincent** pendant plus de 20 ans.
Quand on évoque "le Jeu des 1000", les noms de **Josée Gorce** (qui en fut la réalisatrice et co-productrice), **Lucien Jeunesse** (qui l'a animé durant plus d'un quart de siècle), **Louis Bozon** (de 1995 à 2008) et [**Nicolas Stoufflet** ](http://www.franceinter.fr/personne-nicolas-stoufflet) qui le présente depuis 5 ans viennent spontanément aux lèvres.Mais le jeu c'est aussi : **André Chanu, Albert Raisner, Maurice Gardett, Pierre Duflos** et **Roger Lanzac** qui en furent également les présentateurs. Sans oublier **Yann Pailleret** qui fait résonner le fameux ding-ding ! **LE WEBDOC > ** [Le Jeu des 1000 Histoires](http://1000-histoires.franceinter.fr/)**ECOUTEZ > ** [L'émission culte qui n'avait pas de générique](http://www.franceinter.fr/emission-deshabillons-inter-lemission-culte-qui-navait-pas-de-generique)**JOUEZ > ** [La boîte du Jeu des 1000 euros](http://sites.radiofrance.fr/radiofrance/kiosque/fiche.php?id=2251) ### Inter Danse
Inter Danse vinyle
Inter Danse vinyle © Radio France
**Inter Danse** ou la preuve que les idées les plus simples peuvent donner naissance aux plus grands succès radiophoniques. En 1959, du temps de l'ORTF, **Agathe Mella** alors directrice de Paris-Inter, demande à **Jo Dona** - ancien chanteur de l'Orchestre de Jacques Hélian - d'organiser des bals populaires en province. En 1965, l'émission naît sur les ondes de France Inter, sous le titre d'Inter Danse, pour servir de support aux activités du Club des Amis de l'ORTF. Autour de Jo Dona pour animer les bals (5 à 6 se tiennent chaque semaine en province), une équipe d'animateurs : **Louis Lorgeas, Jean-François Hecklé, Syvain Deschamps, Gérard Kyselka...** Jo Dona, surnommé "_l'homme à la voix d'or_ " est mort en novembre 2003, quelques mois seulement après avoir pris sa retraite. ### Le Pop Club Dans "_Micro de nuit_ " paru chez Stock en 1974, plus de 10 ans après les débuts du **Pop club** , **José Artur** le décrivait en ces mots : > une émission en direct, en public, en musique et en douceur Du Bar Noir de la rue du Ranelagh au salon du Fouquet's sur les Champs-Elysées et jusqu'aux studios de France Inter, le Pop Club a réuni autour de José Artur des artistes, chanteurs, comédiens, acteurs, Diva, humoristes, chansonniers, politiques... Des réparties qui fusent, de l'humour, de la culture... les ingrédients du Pop sont restés les mêmes durant 30 ans. Un article du Monde l'avait surnommé "_le Pop Club, le musée de l'intelligence_ ".
Aux débuts du Pop Club, l'entrée est libre. Chaque soir des auditeurs venus de tous les horizons viennent assister à l'émission. Un public qui était pour José "_le mur intelligent qui fait rebondir la balle_ ".
Pop club carte de membre 1966
Pop club carte de membre 1966 © Radio France
Rares furent ceux que José Artur n'a pas reçu : Bob Dylan, Picasso, qui s'est désisté au dernier moment, Elvis Presley parce que son agent s'est trompé dans le rendez-vous, et Woody Allen qui considérait à l'époque que tout ce qu'il avait à dire était dans ses films.Mais Fritz Lang a inauguré l'émission, La Callas venue pour 5 minutes est restée 3h et Charlie Chaplin est passé souhaiter la bonne année aux auditeurs. ### Allô Macha 29 ans durant le même rituel. Une lampe allumée dans le noir, les premiers violons du génériques, une respiration, une voix de gorge... Bonsoir : nul doute, c'est**"_Allô Macha_ "** qui débute.
Après des débuts de comédienne, **Macha Beranger** ouvre en avril 1977 sur France Inter la ligne des "sans-sommeil". Durant près de 30 ans, elle accompagnera les auditeur dans "l'après-minuit".Chaque nuit, au 524 7000, devenu le 01 45 24 7000, les auditeurs appellent pour confier leurs craintes, problèmes et chagrins. Mais aussi pour repousser la solitude de la nuit.Macha n'est pas là pour résoudre les problèmes que les auditeurs lui confient, elle "_veut seulement être l'oreille qui écoute et la voix qui réconforte"._ > Les gens ont besoin de s'exprimer, et surtout d'être écoutés Claude Nougaro, Barbara.. écoutent régulièrement. En 1984, l'émission inspire un feuilleton télévisé "_Allô Béatrice_ " interprété par Nicole Courcel. ### Le téléphone sonne Peu de gens savent (ou se souviennent) qu'à sa création en 1978, lorsque le téléphone sonnait c'était **Gilbert Denoyan** qui répondait :
Chaque jour, les auditeurs appellent en direct pour poser des questions aux invités de l'émission qui traite un thème d'actualité : politique, santé, économie, l'Europe, les prix littéraires, des élections étrangères.... 35 ans après, rien n'a changé : [Le téléphone sonne](http://www.franceinter.fr/emission-le-telephone-sonne) toujours sur France Inter, le numéro de téléphone du stardard est le même, l'émission est toujours diffusée en fin de journée et reste consacrée à une sujet d'actualité du jour.35 ans après, tout a changé : en juin 2012, après 33 annéesde bons et loyaux services, [Alain Bedouet a raccroché](http://www.franceinter.fr/evenement-alain-raccroche), et c'est désormais **Pierre Weill** qui décroche. Les auditeurs peuvent poser leurs questions par mail ou sur . Bonsoir, quelle est votre question ?
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.