​Lanternes flottantes lors d'une cérémonie à Hawaï
​Lanternes flottantes lors d'une cérémonie à Hawaï © par Dwight K. Morita - 2009

[ Chaque vendredi, le journaliste Nicolas Filio lève le voile sur les images fausses ou trompeuses circulant sur le web ]

Elles forment une flottille féérique, ces bougies qui voguent sur leur planche de bois. Leur lumière éclaire la paroi de papier les protégeant du vent et laisse deviner les mystérieux messages qui y ont été griffonnés. Les internautes qui font circuler cette image sur les réseaux sociaux la présentent régulièrement comme une photo de lanternes flottantes prise en Thaïlande. Elle vient en fait d'Hawaï.

Cela peut paraître surprenant. Ce type de lanternes se rencontre généralement lors de cérémonies organisées en Asie. Mais tout compte fait, Hawaï est, après l'Alaska, l'Etat américain le plus proche du continent asiatique. Surtout, il tire de son passé des liens profonds avec le Japon. En 1885, quelque 900 citoyens nippons ont en effet débarqué à Honolulu pour venir travailler dans les plantations de sucre. Au cours des quarante années suivantes, il ont été imités par des dizaines de milliers de Japonais. Aujourd'hui, plus de 13% de la population d'Hawaï a des origines nippones.

Signe de cette vague d'immigration, on comptera plus de 170 temples bouddhistes à Hawaï au milieu des années 1920. Même si la religion y décline désormais, elle a suffisamment imprégné Hawaï pour que Shinso Ito, la grande prêtresse de l'école bouddhiste Shinnyo-en, vienne en 1999 y inaugurer la première édition d'une cérémonie de lanternes flottantes, inspirée d'un festival appelé O-Bon. Au dernier soir de celui-ci, des lanternes sont déposées sur l'eau d'une rivière afin de guider symboliquement les esprits des morts vers l'au-delà. L'O-Bon se déroule en juillet ou en août, tandis que la cérémonie hawaïenne se tient à l'occasion du Memorial Day, le dernier lundi de mai, un jour dédié aux militaires américains morts au combat.

Des lanternes pour tous

C'est l'autre aspect surprenant de ces lanternes hawaïennes : née d'une tradition bouddhiste, la cérémonie s'est ouverte à tous. Elle rassemble désormais chaque annéeentre 40 000 et 50 000 personnes , qui inscrivent sur les parois de la bougie un message pour leurs disparus puis lancent la lanterne sur les flots.

Si vous pouvez imaginer un événement où 45 000 personnes sont rassemblées dans un silence complet et partagent un moment de chagrin et de pardon, vous sentirez la nature profonde de ce moment », explique Dwight K. Morita, l'auteur de la photo ci-dessus, par ailleurs pasteur de l'Eglise presbytérienne (Etats-Unis).

Les lanternes flottantes d'Hawaï ne sont pas les seules à semer la confusion. Les lanternes chinoises ou thaïlandaises, sortes de petites montgolfières lancées dans le ciel à l'occasion de fêtes traditionnelles, sont régulièrement prises pour des ovnis.

La tradition a séduit au-delà de la population d'origine asiatique, comme le montre l'article de la Dépêche du Midi ci-dessus. Le quotidien a rencontré une Albigeoise qui a fait lâcher dans le ciel 40 lanternes pour son 40e anniversaire, provoquant de nombreuses "observations d'ovnis" dans les environs.

Les signalements récurrents ont conduit le Groupe d'études et d'informations sur les phénomènes aérospaciaux non identifiés (Geipan) à dédier une page aux lanternes asiatiques sur son site internet.

L'observation d'une lanterne peut durer de 1 à 10 minutes, y lit-on. Souvent lancées en nombre, par dizaines, ces lampions-montgolfières d’environ un mètre de haut surprennent de nombreux témoins. La luminosité d’une étoile très brillante, une couleur jaune-orangé, voire rouge ou violet, un déplacement au gré du vent, ou un peu erratique selon les mouvements locaux de l’atmosphère, doivent facilement orienter le témoin vers cette hypothèse.

Le Geipan fournit quelques conseils pour mener soi-même l'enquête : utiliser des jumelles, se renseigner auprès de ses voisins pour savoir si une fête ne s'est pas terminée par un lâcher de lanternes et vérifier sur des sites météo si le vent soufflait bien dans la direction où partaient les objets non identifiés.

Mais comme le plus gros distributeur de lanternes asiatiques en France en vend à lui seul 60 000 par an, il y a des chances pour que les témoignages sur des apparitions d'ovnis continuent à se répandre sur internet.

Vous pouvez me signaler les images fausses ou suspectes que vous voyez passer sur Internet par mail ou sur Twitter :

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.