Donald Trump doit décerner ses Fake News Awards, des prix pour les médias qu'il déteste le plus et qu'il accuse de mentir aux Américains. Il n'en fallait pas plus pour que les présentateurs des "late shows", déjà bien rodés à la critique du président, le prennent au mot et réclament chacun le leur.

Capture d'écran d'une émission de Stephen Colbert
Capture d'écran d'une émission de Stephen Colbert

Depuis l'élection de Donald Trump à la tête des Etats-Unis, le monde des "late shows" américains est en effervescence. Chaque soir, la plupart des animateurs de ces émissions en profitent pour rire du président des Etats-Unis et de sa politique.  

Donald Trump, cible privilégiée de Trevor Noah
Donald Trump, cible privilégiée de Trevor Noah / Capture d'écran

Alors quand Donald Trump annonce une remise de prix pour les médias qu'il accuse de répandre des fake news, beaucoup y voient l'occasion de s'en amuser. Comme pour les Oscars, les late shows s'emballent à l'idée de gagner un tel prix.

Du divertissement à la politique

Les late shows sont une institution aux Etats-Unis. Depuis les années 50, ces émissions du soir (ou du début de la nuit) qui mélangent talk-shows, musique live, stand-up, sont diffusées par les plus grandes chaines et se livrent des guerres d'audience impitoyables. La plupart du temps, se succèdent sur un plateau le tout Hollywood, les stars de la musique, les politiques et les personnalités publiques de premier plan, devant un présentateur qui a généralement derrière lui des années d'expérience en tant que comique.

Si certaines restent des émissions de divertissement, comme le Tonight Show with Jimmy Fallon, le Jimmy Kimmel Live, le Late Night with Seth Meyers ou encore le Late Show with Stephen Colbert, d'autres se sont spécialisées dans le décryptage de l'actualité. Le Daily Show with Trevor Noah, le Full Frontal with Samantha Bee ou encore le Last Week Tonight with John Oliver sont de grands moments de critiques humoristiques et cruelles de la société et de la vie politique américaine.

Avant Donald Trump, c'est le consensuel Tonight Show with Jimmy Fallon, qui dominait les audiences. Pendant la campagne électorale, les autres présentateurs des late shows se sont rapidement amusés des discours et des positions du candidat milliardaire. Ces derniers ont finalement pris la tête des audiences, composant des segments comiques parfois d'une dizaine de minutes, sur l'actualité de l'homme qui siège dans le Bureau Ovale.

Au moment des émeutes de Charlottesville en août 2017, tous les présentateurs sans exceptions, ont dénoncé, avec violence ou avec émotion, les déclarations de Donald Trump qui minimisait le rôle des suprématistes blancs. Parmi les plus virulents, John Oliver, Seth Meyers, Samantha Bee et Trevor Noah, qui n'hésitent pas à demander son départ de la présidence.

La course aux Fake News Awards

La cérémonie des Fake News Awards aura donc lieu le 17 janvier. Pour Stephen Colbert du Late Show,  il n'y a pas meilleure reconnaissance que d'être sacré menteur par Trump. Dans Times Square, il a acheté un espace de publicité pour le faire savoir. 

Quand Trump a annoncé qu'il devait repoussé de deux jours la remise des prix, Trevor Noahl'a supplié de ne pas annuler la cérémonie. Il s'est offert une page dans le New York Times, avec ce slogan : "Le Daily Show avec Trevor Noah, tellement faux que même cette publicité n’est pas réelle", ou encore "Une propagande politique déguisée en divertissement".

Sur Twitter, nombreux sont ceux qui raillent l'annonce de cette cérémonie, à l'instar du chef José Andrès, connu pour ses positions anti Trump. "Je veux contribuer avec le déjeuner dans l'un de mes restaurants en guise de récompense", a -t-il dit  à ceux qui s'attendaient à recevoir des critiques du Bureau ovale concernant la couverture de la première année de mandat de Trump. 

En parallèle, le Washington Post a recensé des erreurs, inexactitudes mensonges et bourdes de Donald Trump. Il a  tenu 1 950 propos fallacieux en 347 jours de présidence.  Cela vaut bien un Award non ? 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.