Dans la plupart des cultures, des traditions mettent en scène des forces contraires qui se disputent l’univers, qui organisent ou désorganisent les contrats sociaux, qui structurent et déconstruisent l’individu en un combat nécessaire et sans fin. Ordre et désordre sont ainsi au coeur du mouvement du monde et en signent la vitalité comme la destruction.

Affiche de l'exposition
Affiche de l'exposition © radio-france

Mise en espace dans une scénographie signée Jakob+Macfarlane, l’exposition les maîtres de désordre convie les visiteurs à effectuer un parcours rythmé par des chefs-d’oeuvre des collections anthropologiques internationales et des installations d’artistes contemporains . Cet ensemble constitue un récit en trois chapitres qui permet de découvrir cette notion de désordre au travers différents rituels mis en place pour le contenir.

Les maîtres du désordre révèle la parenté fondamentale entre le rôle de l’artiste et celui de l’anthropologue qui, l’un comme l’autre, explorent, dans des buts et avec des méthodes différentes l’intégralité de l’humain.

L’exposition s’organise autour de trois grandes sections : le désordre du monde, la maîtrise du désordre et la catharsis.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.