Les vingt plus grosses tournées de 2017 ont dégagé un chiffre d'affaires record de 2,66 milliards de dollars.

U2 en concert au Mexique en octobre 2017
U2 en concert au Mexique en octobre 2017 © AFP / CORTESÍA / NOTIMEX

Les vieux cinquantenaires du rock et de la scène restent les maîtres du jeu en  matière de fréquentation. Les chiffres sont parlants, ils sont donnés par la publication professionnelle Pollstar. 

Avec 50 dates de sa tournée "Joshua tree", trés marquée anti-Trump, U2 a engrangé 316 millions de dollars. Voilà de quoi fêter en espèce sonnante et trébuchante le 30e anniversaire du groupe irlandais. 

Il est suivit de prés par le groupe de hard-rock américain Guns N'Roses.  Le groupe a empoché 292 millions. Enfin sur la dernière marche du podium les britanniques de  Coldplay avec 238 millions.

Au total, les vingt plus grosses tournées de 2017 ont dégagé un chiffre d'affaires record de 2,66 milliards de dollars (2,23 milliards d'euros), soit 264 millions de dollars de plus qu'en 2016.

Le règne du mâle blanc

Ces chiffres, qui mettent en valeur les groupes de rock blancs et masculins, contrastent avec le streaming et les ventes de disques, dominés cette année par le hip hop et le R&B.

Bruno Mars, d'origine portoricaine et philippine, est le seul musicien de couleur de ce Top Ten, où ne figure aucune femme. 

Céline Dion n'arrive en effet qu'à la 11e place avec 101,2 millions de dollars. Lady Gaga se hisse à la 15e place avec les 85,7 millions de dollars engrangés par sa tournée "Joanne". 

Le classement de Pollstar s'appuie uniquement sur les ventes de billets et n'inclut pas les ventes de produits dérivés, qui peuvent représenter une part importante des recettes des tournées.  La palme du billet le plus cher vendu cette année revient à Bruce Springsteen pour ses concerts en solo dans un théâtre de Broadway : 1.500 dollars la place en moyenne. 

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.