Cette année, le festival Les Rencontres d'Arles vous propose une expérience spatio-temporelle, un voyage à travers les époques, sidéral et sidérant.

Les rencontres de la photographie à Arles
Les rencontres de la photographie à Arles © édition 2018

Festival estival annuel de photographie fondé en 1970, Les Rencontres d'Arles ont acquis une réputation internationale en proposant  chaque été une radiographie annuelle de la création photographique contemporaine.  Près d'une quarantaine d'expositions y sont présentées chaque année dans une vingtaine de lieux patrimoniaux de la ville d'Arles, et font l'objet d'une scénographie unique.

Une nouvelle fois, France Inter a choisi d’accompagner les Rencontres d’Arles. 

Tout l’été, la ville vit au rythme des expositions, rencontres et débats : du reportage au portrait, de la photographie traditionnelle à la publicité, le festival explore toutes les formes et les enjeux de la photographie d’aujourd’hui. 

France Inter s’installe donc à Arles pour faire vivre à ses auditeurs cet événement incontournable :   

► jeudi 5 juillet 

  • 18h : Le mag de l’été  / Julia Molkhou 

► vendredi 6 juillet 

  • 11h30 : Regardez-voir  / Brigitte Patient  (Enregistrement en public pour la diffusion samedi 7 juillet à 14h) avec Jane Evelyn Atwood, Laura Henno, Mathieu Gafsou, Clément Chérouet bien d’autres encore…

Les Rencontres d’Arles s’affirment comme un observatoire de la création actuelle et des pratiques photographiques. Des rapprochements au  sein de la programmation se déclinent comme des séquences. Ils permettent d’identifier des rubriques et favorisent, année après année,  un suivi au plus près des évolutions de la photographie. 

Une programmation artistique, constellation d'expositions qui se croisent, se répondent et parfois se télescopent, peut devenir une  formidable machine à explorer le temps pour appréhender le futur proche à l'aune d'un passé récent, pour mettre en lumière, grâce au  regard des artistes, les grands enjeux de notre société moderne.  

►►► Quelques expositions : 

  • ROBERT FRANK / Né en 1924 à Zurich, Suisse. Vit et travaille à New York, États-Unis. 
Robert Frank, New York City, 1950.
Robert Frank, New York City, 1950. / Courtesy of the artist and Collection Fotostiftung Schweiz

Robert Frank, l’un des photographes les plus importants et influents au monde, n’a cessé de questionner et de réinventer l’image  photographique et d’explorer le potentiel narratif des séquences photographiques. 

  • RAYMOND DEPARDON / Né en 1942 à Villefranche-sur-Saône, France. Vit et travaille à Clamart, France. 
Raymond Depardon, Sioux City, Iowa, 1968. Courtesy of Raymond Depardon/Magnum Photos
Raymond Depardon, Sioux City, Iowa, 1968. Courtesy of Raymond Depardon/Magnum Photos / Courtesy of Raymond Depardon/Magnum Photos

Pour la première fois, l'exposition Depardon USA, 1968-1999, présentée aux Rencontres d'Arles, rassemble un corpus américain de 75 photographies dont de  nombreuses inédites. Deux de ses courts-métrages, 10 minutes de silence pour John Lennon (1980) et New York, NY (1985), complètent  l'exposition. 

  • LAURA HENNO / Née en 1976 à Croix, France. Vit et travaille à Paris, France. 
Laura Henno, Ethan, Slab city (USA), 2017.
Laura Henno, Ethan, Slab city (USA), 2017. / Courtesy of the artist and Galerie Les Filles du Calvaire

Fidèle à son exploration d’une humanité déchue, dont elle révèle la capacité à incarner de grands récits, Laura Henno, dont les travaux  ont notamment porté sur les migrants comoriens – son film Koropa sera présenté dans le cadre du Grand Arles Express au FRAC PACA à  Marseille – s’est immergée dans la cité perdue de Slab City au coeur du désert de Californie. 

  • WILLIAM WEGMAN / Né en 1943 à Holyoke, États-Unis. Vit et travaille à New York, États-Unis. 
William Wegman, Tamino et sa flûte enchantée, 1996.
William Wegman, Tamino et sa flûte enchantée, 1996. / Avec l’aimable autorisation de l’artiste

Artiste américain aux talents multiples, William Wegman résiste à toute classification trop simple : il évolue habilement entre la  peinture, le dessin, la photographie, la vidéo. 

  • JANE EVELYN ATWOOD & JOAN COLOM / Née en 1947 à New York, États-Unis. Vit et travaille à Paris, France. Né en 1921 à Barcelone, Espagne.  Décédé en 2017 à Barcelone. 
Joan Colom, Gent del carrer, 1993.
Joan Colom, Gent del carrer, 1993. / Courtesy of Foto Colectania Collection

À vingt ans d’écart, Jane Evelyn Atwood et Joan Colom captent les pulsions urbaines de deux quartiers mythiques autant qu’interlopes de  Paris et Barcelone, cœurs battants de ces métropoles européennes, hauts lieux de la prostitution mais aussi destinations touristiques -  le Pigalle de la fin des années 70 et le Barrio Chino des années 90-2000. 

Sources Les Rencontres d'Arles

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.