En 2002, pour la première édition de la nouvelle formule des Rencontres d’Arles était présentée l'exposition Here is New York (Voici New York, suite aux attentats du 11 septembre), premier phénomène de l’ère digitale mélangeant professionnels et amateurs.

Dix éditions plus loin, le monde a changé, la photographie et son public aussi.

From here on

En 2011,From Here On ("À partir de maintenant"), un manifeste signé de cinq artistes et directeurs artistiques déclare un changement profond dans les usages de la photographie, engendré par la suprématie d’Internet et de la création numérique dans l’accès et la diffusion des images . Ce manifeste introduit l’exposition de 36 artistes illustrant les nouvelles étendues de la création.

Précurseur s’il en est,Chris Marker , a très tôt cherché à utiliser la photographie de façon différente : de La Jetée à Second Life , du banc-titre mythique à sa passion d’aujourd’hui, la galerie virtuelle. Cette exposition présente ce voyageur engagé, amusé et bouleversant, à travers ses séries photographiques en noir et blanc réalisées durant ses voyages autour du monde, et la plus récente, inédite et en couleur, dans le métro parisien.

D’une génération différente, mais animé comme Chris Marker d’une conscience politique à l’échelle internationale, JR , révélé à Arles en 2007, qui a toujours eu un souci radical de solidarité et de fraternité et refusé le fatalisme, vient de recevoir le prestigieux prix TED aux États-Unis. Il présente au Théâtre antique l’évolution fulgurante de ses projets d’affichages citoyens, en clôture de la semaine d’ouverture.

O, New York, 2010
O, New York, 2010 © Rencontres Arles / Rut Blees
En 1939, dans une France au bord de la capitulation, le président mexicain, Lazaro Cardenas, sauve les républicains espagnols enfermés par la police française au camp d’Argelès en les évacuant vers le Mexique. C’est le chemin de cette démocratie mexicaine qu’a suivi la valise de négatifs de la guerre d’Espagne de **Robert Capa, Gerda Taro et Chim** (David Seymour). Elle est exposée pour la première fois en Europe après avoir été révélée à l’International Center of Photography de New York cet hiver. Trisha Ziff, qui a permis de retrouver ce trésor, donne la première de son film poignant sur le périple de cette valise, en ouverture des Rencontres au Théâtre Antique. Cette section du programme, liée à la photographie de presse, célèbre **les 30 ans du New York Times Magazine** par la création, avec la Fondation Aperture, d’une exposition montrant l’excellence en matière de photographie documentaire et de portrait. Alors que le photo journalisme souffre d’un violent phénomène de délocalisation et de dumping qui refuse de dire son nom, une soirée de projection « mano a mano » rassemble l’agence VII et le collectif Tendance Floue, de caractères si différents, qui ont marqué les dix dernières années. Visite des Rencontres par Christine Siméone.
[![Partager](/sites/all/themes/fi_player_theme/css/img/share/btn-export.png)](/player/embed-share?content=85833 "Intégrer ce player sur mon site") Enfin un hommage est rendu par ses amis à **Roger Thérond, patron historique de Paris Match** , grand collectionneur de photographies et l’un des premiers membres du Conseil d’Administration des Rencontres d’Arles, décédé en juin 2001.
Passagers 2008-2010
Passagers 2008-2010 © Rencontres Arles / Chris Marker
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.