France Inter est en direct et en public

Cette année encore, nous accompagnerons avec enthousiasme les Rendez-vous de l’Histoire à Blois. La Marche de l’Histoire, Downtown, mais aussi 3 D de Stéphane Paoli seront au rendez-vous :

La Marche de l’Histoire de Jean Lebrun : jeudi 18 et vendredi 19 octobre de 13h30 à 14h, à l'Auditoriumjeu 18 : Les Kibboutz avec Elie Barnavi, historien et diplomateven 19 : L'Histoire du maïs avec Sylvie Brunel, professeur des universités en géographie à l'Université Paris IV-Sorbonne Downtown de Philippe Collin : jeudi 18 octobre, 18h20 à 19h dans l'Hémicycle de la Halle aux GrainsAvec Jack Lang, fondateur des "Rendez-vous de l'Histoire" de BloisJean-Noël Jeanneney, historien des medias, président du Conseil Scientifique des "Rendez-vous de l'Histoire"En live et en exclusivité : le rappeur Passi - avec ses musiciens - interprète en avant-première 2 titres de son prochain album Journal 3D de Stéphane Paoli : le dimanche 21, de 12h à 14h, dans l'Hémicycle de la Halle aux GrainsAvec Michel Winock, Erik Orsenna, Costa-Gavras et Nicolas Offenstadt

Hémicycle Halle aux Grains
Hémicycle Halle aux Grains © Amélie Debray pour les Rendez-vous de l'Histoire

Jean-Noël Jeanneney , président du Conseil scientifique des Rendez-vous de l’histoire explique le choix du thème des Rendez-vous de l'Histoire 2012 : "Les paysans... Nos motifs de choisir ce beau thème ont été nombreux. La certitude qu’il nous protégerait contre une surévaluation du plus récent et nous garantirait que nous allions parcourir, au fil des multiples rencontres ici proposées, toute la durée de l’humanité et tout l’espace planétaire ; l’assurance qu’il valoriserait quantité de travaux reconnus, ceux qui ont restitué, depuis des décennies, le dialogue entretenu sans relâche par nos ancêtres avec la terre pour en tirer, tant bien que mal, subsistance et profit ; la conviction enfin qu’il nous conduirait directement à éclairer ces différents rythmes de l’Histoire qui sont la matière même de notre tâche –l’éternel retour des saisons, les houles démographiques, les ravages épidémiques, les pulsations des révoltes, la récurrence des invasions, les cycles des prospérités et des famines...La très longue durée, certes, et le monde entier , mais aussi, pour nos contemporains, en France, la spécificité d’une mémoire, en forme, fréquemment, de nostalgie. Voici plusieurs décennies que l’on a pu constater le succès des ouvrages, romanesques parfois, scientifiques souvent, stimulants toujours, qui rappellent à la plupart d’entre nous des origines paysannes : ils enjambent le temps de l’exode rural pour nous ramener, à une, deux, trois ou quatre générations de distance, jusqu’à l’époque où l’agriculture faisait vivre encore plus de la moitié de la nation.Embelli, ce passé ? Transfiguration, assurément, dans nombre d’écrits, nombre de souvenirs transmis en couleur sépia par le livre ou par le film, qui font bon marché de bien des oppressions, bien des douleurs, bien des cruautés. Mais ce mouvement même de la mémoire incite à la réflexion sur une nostalgie collective et sur ce qu’elle nous apprend quant aux équilibres et déséquilibres de notre présent. Par quoi nous retrouverons cette contribution aux réflexions civiques à quoi, depuis l’origine, les Rendez-vous de Blois se sont montrés obstinément attachés."

chateau de Blois
chateau de Blois © Amelie Debray pour les Rendez-vous de l'Histoire

Quelques temps forts :

Le Débat :

Au XXème siècle, des femmes de l'ombre derrière les hommes de pouvoir. Le Dimanche 21 octobre, de 9h30 à 11h dans la salle des conférences du Château royal de Blois. Les intervenants : Diane Ducret, auteure de Femmes de dictateurs volumes 1 et 2 , parus chez Perrin en 2011, Sophie-Caroline de Margerie auteure de American Lady, Une reporter en gants blancs (Susan Mary Aslop), Robert Laffont, 2011, Frédérique Neau Dufour, auteure d’Yvonne de Gaulle, Fayard, 2010, Beata de Robien, auteure de Les passions d'une présidente : Eleanor Roosevelt, Perrin, 2000. Avec comme modérateurs : Joëlle Dusseau, inspectrice générale de l’Éducation nationale et Emmanuel De Waresquiel ingénieur d’études à l’EPHE.

Il ne peut y avoir de fatalité sexiste ni d'anonymes biographiques au nom d'une quelconque vérité historique. Depuis plusieurs années, nombre de biographes s'attachent à faire découvrir ou redécouvrir la personnalité et la vie de celles qui, dans l'ombre portée de leurs maris ou de leurs conjoints, ont, au XXe siècle, en France et dans le monde, exercé une influence longtemps occultée dans la vie politique, sociale ou littéraire de leur pays , de celles, injustement oubliées, qui ont joué un rôle à part entière dans l'histoire de leur temps. Celles que nous allons vous présenter sont très diverses : des femmes des grands dictateurs du XXe siècle à certaines des grandes femmes d'influences du XXe siècle aux personnalités aussi différentes qu'Yvonne de Gaulle, Eleanor Roosevelt ou Susan Mary Alsop, l'amie de John Kennedy et la maîtresse de Duff Cooper.

Les conférences :

  • Gaston d'Orléans : une biographie par le mécénat

Jeudi 18 octobre, de 14h30 à 15h30 - Salle des conférences, Château royal de BloisPierre Gatulle, agrégé et docteur en histoire, auteur de Gaston d'Orléans, Entre mécénat et impatience dupouvoir, Éditions Champ Vallon, 2012.Cette nouvelle approche biographique du prince conduit à s’intéresser à toutes ses formes de représentation pour les mettre en résonance avec ses actions politiques. Les goûts et les sociabilités servent de moteur de réflexion pour comprendre ses comportements et invitent à une lecture culturelle et sociale du politique.

  • Jean Zay et la république

Vendredi 19 octobre, de 14h à 15h - Salle des conférences, Château royal de Blois Olivier Loubes docteur en histoire, professeur au lycée Saint-Sermin (Toulouse), auteur de Jean Zay, républicain jusqu'au martyre , Éditions Armand Colin, 2012.Jean Zay , républicain exemplaire et victime de l’antirépublicanisme, permet de réfléchir à ce qu’est la République, dont les valeurs sont souvent invoquées, politiquement, maisdont les définitions historiques sont rarement posées à l’échelle humaine.

  • Garibaldi

Samedi 20 octobre de 14h à 15h - Salle Lavoisier du siège du Conseil général Pierre Milza, historien, professeur émérite à Sciences Po, auteur de Garibaldi, Éditions Fayard, 2012.Garibaldi a consacré sa vie à la lutte contre toutes les tyrannies. Son idéal ? Une République démocratique que les circonstances peuvent conduire à faire appel à un « dictateur temporaire » sur le modèle du Cincinnatus romain. La conférence portera sur ce personnage hors du commun et sur le mythe dont il est porteur.

  • Pourquoi Hannibal Braca est-il devenu un mythe ?

Dimanche 21 octobre, de 14h à 15h - Salle des conférences, Château royal de Blois Zakya Daoud, journaliste, écrivain, auteur de Hannibal, Éditions Perrin, 2012.Hannibal est un des plus grands conquérants de tous les temps. Pourquoi, alors qu'il a échoué dans toutes ses entreprises, Hannibal est-il devenu un mythe ? Un portrait de l'homme, mais aussi du stratège politique qui se révèle à la hauteur du mythe et de l’histoire.

L'espace multimédia :

Articulé autour d’un pôle de démonstration et d’une aire de projection, cet espace permet de consulter une sélection de sites liés à l’histoire, de ressources pédagogiques en ligne et de rencontrer des acteurs du « Web historique » ainsi que des réalisateurs de films documentaires.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.