Après le tollé provoqué par l'ouvrage, jugé sexiste et sexualisant, et le lancement vendredi d'une pétition demandant son retrait, les éditions Milan ont annoncé qu'elles ne réimprimeront pas leur livre pour pré-adolescentes, "On a chopé la puberté".

La pétition sur change.org exige le retrait de la vente du livre "On a chopé la puberté" que les signataires jugent sexiste et dégradant
La pétition sur change.org exige le retrait de la vente du livre "On a chopé la puberté" que les signataires jugent sexiste et dégradant © Extrait de la couverture, Editions Milan

"Grâce à tes seins en plein développement, tu as enfin attiré l'attention du bel Ethan." Certains messages du livre à destination des 9-13 ans On a chopé la puberté, publié en février dernier aux Éditions Milan, ont provoqué ce week-end un tollé qui a conduit la maison d'édition à annoncer qu'il n'y aura pas de réédition de l'ouvrage concerné.

Repérée jeudi par un collectif féministe, la publication, qui vise initialement à décomplexer les jeunes filles confrontées à l'arrivée de la puberté, souhaite décomplexer ses lecteurs sur les changements physiques qui surviennent à l'adolescence. Mais lorsqu'est évoquée la poitrine féminine, par exemple, les auteurs invitent les fillettes à cacher "les bouts de sein" qui pointent, tout en se redressant pour faire ressortir cette poitrine naissante et "attirer l'attention" des camarades de classe. Des propos à la fois stigmatisants et sexualisants qui ne passent pas.

Une pétition a ainsi été lancée vendredi sur le site "change.org". Elle demande le retrait du livre, des excuses de la part de la maison d'édition et dénonce des propos susceptibles de relayer des images sexistes et dégradantes à l'égard des femmes. Elle a récolté plus de 100 000 signatures en moins de 24 heures (près de 144 000 ce dimanche matin). La dessinatrice Emma, connue pour sa bande dessinée sur la charge mentale des femmes, critique quant à elle sur Twitter un livre qui "apprend dès 9 ans à être un objet sexuel". 

La publication en février de ce livre, destiné aux enfants à partir de 9 ans, "a donné lieu depuis quelques jours à une campagne d'une violence extrême sur les réseaux sociaux", estiment les Editions Milan dans un communiqué diffusé samedi soir.  Les éditeurs promettent de continuer à "accompagner les enfants dans leurs questionnements" à s'engager "en faveur de l'égalité des sexes dans un esprit laïque, moderne, d'ouverture et de mesure". Dans un souhait d'apaisement, le directeur général des Editions Milan, Christophe Tranchant, a insisté, auprès de l'AFP, sur l'importance de "lire l'ensemble du texte" où l'on retrouve "quatre points de vue différents [...] dont une est plutôt écologiste et féministe".

Une publication maladroite ?

Une journaliste du site Madmoizelle.fr s'est procurée le livre et ne livre pas tout à fait le même avis. Si l'auteure de l'article, Lucie Kosmala, relève "cette volonté indéniable de prôner son bien-être personnel et le détachement de la pression extérieure, ce qui est parfait", elle regrette aussi certains jugements implacables dans le même temps, comme par exemple d'être libre de porter ou non un soutien-gorge, mais d'y être obligée pour le sport, tout en livrant une explication erronée sur la composition et la tenue des seins, à savoir que la poitrine n'est tenue que par la peau qui l'entoure, ce qui est biologiquement faux.

En faisant entendre plusieurs voix pour chaque sujet, les Editions Milan ont tenté une approche différente que celle de la vérité idéaliste sur un sujet aussi complexe à évoquer avec des 9-13 que celui de la puberté. Madmoizelle regrette, sur ce point, que les images reprises soient partielles, sans représenter dans l'ensemble une double page sur un sujet. Mais les clichés sexistes y ont malgré tout la vie dure.

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.