Dans le petit monde des séries, elles font figure de phénomène. A 35 ans et 33 ans, les britanniques Waller-Bridge transforment en or tout ce qu’elles touchent. Isobel, l'aînée, à la musique. Phoebe, la cadette, à l'écriture de scénarios (Fleabag, Killing Eve). Depuis 2016, elles travaillent régulièrement ensemble.

Isobel Waller-Bridge et Phoebe Waller-Bridge
Isobel Waller-Bridge et Phoebe Waller-Bridge © Getty / David M. Benett

On les prendrait presque pour des sœurs jumelles tant ces deux-là se ressemblent : longue silhouette fine, nez volontaire, sens de l’humour ravageur. Les deux londoniennes ont toujours aimé inventer ensemble. « A l’adolescence déjà, on écrivait des chansons ensemble, moi je faisais la musique évidemment et Phoebe les paroles » confie Isobel Waller-Bridge, invitée de la 8e édition du festival Séries Séries qui s’est tenu cette semaine à Fontainebleau. La série Mouche, diffusée sur Canal+, propose une adaptation très fidèle de la série conçue par les deux sœurs, "Fleabag", dans laquelle Camille Cottin reprend le rôle titre.

"Il n'y a que pour les fringues qu'on se dispute" 

Lorsqu’en 2016 Phoebe s’attèle à l’adaptation de sa pièce de théâtre « Fleabag » pour la télévision, c’est tout naturellement qu’elle se tourne vers sa sœur pour écrire la musique de cette série sur une trentenaire à la dérive. « On vit ensemble, on est les meilleures amies du monde, donc travailler ensemble c’est le rêve ! », raconte Isobel avant d’ajouter « en plus, l’impact sur nos carrières respectives en a été si positif ! Il n’y a que pour les fringues qu’on se dispute (parce que j’emprunte les siennes sans demander) ! Mais dans le travail, si quelque chose ne va pas, on est extrêmement honnêtes et directes. Du coup ça va vite. » 

Le générique de Fleabag ? « Je me suis beaucoup amusée à le trouver » poursuit Isobel dans un grand sourire, « j’ai d’abord lu le scénario comme je fais toujours, pris quelques notes, attendu de voir les premières images et là j’ai commencé à composer. L’idée était qu’on ne voulait pas avoir à s’excuser pour quoi que ce soit. Fleabag est simplement une fille qui vit sa vie et se plante ! Mais elle est forte. Alors je me suis posée un moment et je me suis dis qu’il faudrait quelque chose comme du heavy metal, quelque chose de très punk, de très rock, qui reflète sa personnalité c'est à dire une dure à cuire ! ».

"Nos parents nous ont toujours encouragées à faire tout ce dont on avait envie"

Pour la saison 2 (dont la diffusion vient de s’achever sur la BBC), Isobel Waller-Bridge souhaitait quelque chose de plus sophistiqué : « Nous avions toutes les deux évolué et Fleabag aussi». 

Fini en effet les aventures d’un soir. Dans cette deuxième saison, la trentenaire en perdition, dont le rôle est écrit et interprété par Pheobe Waller-Bridge, délaisse les relations d’un soir au profit d’une autre, tout aussi vouée à l’échec (elle tombe amoureuse d’un prêtre). « Avec cette histoire, je me suis dit pourquoi pas des chœurs ? J’y voyais des accents très shakespeariens, de la tragédie grecque presque. Il fallait donc quelque chose d’un peu plus classique ». 

Résultat : une bande son aux accents liturgiques qui colle parfaitement aux errances intérieures de l’héroïne. Un « sac à puce » (traduction française de fleabag) qui depuis le premier épisode entretient des relations compliquées avec sa famille, notamment avec sa sœur aînée Claire, bourgeoise rigide et stressée. Un personnage inspiré par Isobel ? « La plupart du temps je me sens plus Fleabag que Claire » répond immédiatement l’intéressée qui parle au contraire d’une famille Waller-Bridge où amour et humour ont toujours beaucoup circulé. « Nos parents nous ont toujours encouragées à faire tout ce dont on avait envie, avec une réelle bienveillance. Je leur en suis très reconnaissante ».

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.