Parlons de ces séries qui réussissent le challenge de faire le portrait de la société occidentale à travers celui d'une famille, et de nous passionner pendant de nombreuses années. À l'occasion du festival Séries Mania, intéressons-nous à trois familles que nous avons adoré suivre : les Ewing, les Simpson, les Soprano.

Homer et Bart Simpson : moment de grâce entre père et fils
Homer et Bart Simpson : moment de grâce entre père et fils © Fox

Cette semaine, c'est Séries Mania ! L'occasion d'évoquer un pan important de la production télévisuelle : les sagas familiales. Celles que l'on a aimé suivre pendant cinq, dix, quinze... et même parfois trente ans ou plus. 

La série est un miroir de nos vies.

C’est l’écrivain et grand spécialiste des séries, Martin Winckler qui le dit. Ceci explique donc pourquoi les séries familiales sont sans doute les séries les plus intéressantes à suivre… Pas étonnant que la famille Pearson, de la série This Is Us, arrive à émouvoir le monde entier ou que la famille Ewing, de Dallas, ait réussi en son temps à fédérer autant de téléspectateurs car aussi éloignée soit-elle géographiquement ou sociologiquement, ces familles nous ressemblent... 

Pas étonnant qu’après avoir été longtemps hyper-traditionnelle, la famille dysfonctionne enfin de plus en plus à la télé. Et si ça a commencé – parfois– avec la mort du père comme dans La Grande Vallée, Dallas ou bien plus tard Six feet under, ça a continué avec des familles décomposées et recomposées.

Et jusque dans nos salons, la télévision fait aussi de ces familles télévisuelles des amis et des voisins virtuels que l’on accueille dans nos maisons. Des connaissances plus ou moins proches.

Sur France Inter, on vous parle aussi des "séries" familiales : partons en voyage ensemble du Texas à Springfield en passant par le New Jersey avec trois séries cultes : Les Soprano, Les Simpson, Dallas

"Les Soprano"

Tony Soprano est un mafieux new-yorkais qui souffre de crises de panique et qui doit donc voir (en secret) une psychanalyste. La série évoque parallèlement ses préoccupations professionnelles (meurtres, guerres de territoire, drogues, prostituées...) et familiales (sa femme Carmela, ses deux enfants Meadow et Anthony Jr, sa mère Livia et son oncle "Junior").

La série, diffusée par HBO entre 1999 et 2006, a connu un grand succès, à la fois public et critique (la série câblée a eu l'un des plus grands succès financiers de l'histoire de la télévision). La série est généralement présentée comme LA meilleure série de tous les temps - et c'est aussi l'avis d'Alexis Demeyer lorsqu'il nous en parle sur France Inter. Dans sa chronique, il rend hommage au génie derrière cette série, David Chase :

Le vrai "boss" des Soprano c'est son producteur, David Chase. […] Chaque décor, chaque costume, chaque mouvement de caméra et chaque virgule dans les dialogues, sont validés par Chase pendant les 86 épisodes. 

3 min

Les Soprano, meilleure série de l'histoire ? (chronique "Fin de série")

Par Alexis Demeyer

"Les Simpson"

Évoquons une autre famille, tout aussi culte et dysfonctionnelle que les Soprano, mais qui ne vieillit pas : les Simpson. Diffusée pour la première fois en 1989, la série créée par Matt Groening en est actuellement à sa 30e saison - soit la série la plus longue jamais diffusée… Et il n'est pas prévu que ça s'arrête là, même si l'avenir du show est plus incertain ces dernières années. 

La série a fait ses débuts en dynamitant les codes de la série américaine : non seulement c'était une série animée qui ne s'adressait pas aux enfants mais elle dressait un portrait acerbe de la culture américaine (et mondialisation oblige, de la culture occidentale dans son intégralité). Nous avons tous en nous une part d'Homer ou de Marge / Bart / Lisa / etc. 

Dans Blockbusters, Frédérick Sigrist revenait avec ses invités sur cette série qui fut souvent irrévérencieuse, parfois prophétique, et qui a révolutionné la satire à la télévision, ayant su, depuis 30 ans, nous parler de nous :

Il y a plein de choses dans la série qui ont évolué, une des sœurs de Marge a révélé qu’elle était lesbienne en 2005 ! Il y a une évolution dans Les Simpson : même si les personnages ne vieillissent pas, ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas de prise en compte de l'évolution de la société.

54 min

Les Simpson, famille américaine typique ou caricature ? (émission "Blockbuster")

Par Frédérick Sigrist

"Dallas"

Cette série mettant en scène une famille et la société américaine fut diffusée entre 1978 et 1991… Soit 14 saisons et 357 épisodes au total, pendant lesquels l'Amérique allait se passionner pour la vie (malheureuse) de la (très riche) famille Ewing. Ceux-ci sont des exploitants pétroliers et éleveurs de bétail, et sont en conflit perpétuel contre les Barnes. L'histoire commence, tel un Roméo & Juliette, lorsque Bobby Ewing annonce son mariage avec Pamela Barnes…

Sonia Devillers revenait sur cette série à l'occasion du quarantième anniversaire de la première diffusion… Les invités de L'instant M expliquent pourquoi, à la fin des années 1980, les séries avaient disparu des prime time.

Dallas a cristallisé une certaine haine pour les séries américaines.

19 min

Ce que Dallas a changé aux séries télé ("L'Instant M")

Par Sonia Devillers

Aller + loin

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.