Le metteur en scène russe, Lev Dodine est à Paris à l'occasion du festival Le standard idéalavec la pièce : "La Cerisaie" d'Anton Tchekhov . Interviewé par l'AFP , Lev Dodine évoque son travail sur cette pièce avec sa compagnie Maly Drama, et sa résonnance dans le monde actuel.

Lev Dodin
Lev Dodin © Creative Commons / Ave Maria Mõistlik

Lev Dodine avait déjà monté"La Cerisaie" en 2001, mais à l'époque il n'avait pas vu l'effet miroir de la pièce avec la société. Ce sont les bouleversements des vingt dernières années, particulièrement en Russie , qui l'ont fait changer d'avis. Cette pièce aurait pu être qualifiée de prophétique. Écrite en 1904, soit quatorze ans avant la révolution de 1917, Tchekhov y décrit le basculement du monde dans lequel il vit avec la montée de la bourgeoisie au dépend de l'aristocratie. La pièce se joue au Monfort Théâtre à Paris du 7 au 18 avril à 20h30 .

Lev Lodine

La Cerisaie, c'est le pressentiment d'un changement d'époque, et c'est toujours un moment tragique

Son futur au théâtre, Lev Dodine l'envisage sous le prisme de l'oeuvre de Bertolt Brecht dont il considère les thèmes comme très actuels.

Lev Dodine

Nationalisme, fascisme : on avait fait nos adieux à tout cela il y a 70 ans et les voilà qui reviennent, maquillés, mais la ressemblance est fantastique : il me semble parfois que Brecht a écrit non pas hier, mais aujourd'hui.

►►►Retrouvez le programme du Standard Idéal

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.