Un concours d’écriture de nouvelles est proposé chaque années aux jeunes de 11 à 18 ans dans le cadre du Festival Etonnants Voyageurs. Les écrivains en herbe ont jusqu'au 20 février pour envoyer leurs nouvelles sur le thème Penser l'autre. Près de 6 000 écrivains en herbe s’y inscrivent chaque année.

Quand on rencontre quelqu’un, on le rencontre non pas tel qu’il est, mais tel qu’on se l’imagine. Mais qu’est-ce qui fait qu’on se l’imagine comme ça ? Vous montrerez qu’avant toute rencontre, on a toujours un avis sur celui que l’on va rencontrer. Certains préjugés sont très profonds, résistants. Pourquoi ?

C’est à partir de ce message de Lilian Thuram qu’ont été rédigés les deux incipits qui sont proposés aux candidats. À partir de ces deux débuts de récits, ils vont être amenés à rédiger, avant le 24 février, une fiction brève et intense de 2 à 4 pages.

Etonnants Voyageurs - Les lettres du concours de nouvelles
Etonnants Voyageurs - Les lettres du concours de nouvelles © Agathe du Bouaÿs

Au final, Etonnants Voyageurs va choisir parmi les milliers de nouvelles. Les 15 meilleures seront publiées dans un recueil imprimé à 15.000 exemplaires. Trois lauréats seront choisis pour recevoir leurs prix des mains de Lilian Thuram et participer à un atelier d’écriture durant le festival à Saint-Malo.

L'ex champion du monde de football, Lilian Thuram a monté sa propre fondation en 2008, Éducation contre le racisme. Il se déplace dans les écoles et milite auprès des enfants pour une société métissée et plurielle. C'est à ce titre qu'il parraine ce concours.

Les conseils de Lilian Thuram avant d'écrire sa nouvelle

Interrogé sur le thème Penser l'autre, Lilian Thuram fait référence à quelques lectures ou auteurs qui l'inspirent particulièrement.

Edouard Glissant
Edouard Glissant © MaxPPP / Xavier Derussit
> Il faut penser à l’histoire d’abord, ça m’interesse beaucoup, ça peut être l’histoire vue par Eduardo Galeano. J'aime beaucoup lire aussi le philosophe d'origine indienne Krishnamurti. Mais il faut aussi lire les écrits sur la créolisation du monde d’Edouard Glissant et Noam Chomsky qui vous emmène à comprendre qu’il faut toujours questionner ce que l’on vous dit car les discours sont parfois orientés.
Noam Chomsky
Noam Chomsky © Radio France / Collège de France
Galeano
Galeano © Radio France
> On oublie l’individualité des gens, on fabrique des "nous" et des "eux", souvent les discours politiques donnent à croire qu’il y aurait des supposées communautés, finalemnt les gens finissent par se reconnaître comme musulmans ou juifs, de France, avant d’être français. J’explique aux enfants qu’il y a en face d’eux des individus complexes, il faut écouter plutôt que parle. ### Les deux sujets proposés Les candidats planchent à partir de ces deux débuts de nouvelles, au choix : **Sujet 1** Tu sais, je dois t’avouer quelque chose. Depuis quelque temps je n’arrive pas à m’endormir. Tous les soirs, nuit après nuit, me reviennent les images de mon enfance. Le jour où, à table, mes parents me parlent d’eux, me disent de faire attention, qu’ils ne sont pas comme nous. Un autre jour encore je me souviens de ma grand-mère me tirant par le bras, me rapprochant d’elle comme pour me protéger de ces passants que je ne connaissais pas. Sans dire un mot elle avait inscrit en moi une certaine peur que je ne comprenais pas. Je te dis tout cela parce que j’ai un peu honte de ne pas pouvoir m’échapper de mon enfance, d’être prisonnier de sentiments inavouables. J’aimerais que tu me comprennes et que tu m’aides à dépasser ces émotions qui n’ont pas de sens. J’aimerais que tu m’aides à grandir. (...) **Sujet 2** — Viens, il faut qu’on s’en aille — Déjà ? Je suis fatiguée. — Il faut qu’on y aille, qu’on s’éloigne. — Oui, mais Papa, Maman, où sont-ils ? — Je ne sais pas. Ils m’ont juste dit qu’il fallait partir, loin, très loin. Que c’était trop dangereux de rester là. Tout le monde est en train de partir. Il faut qu’on les suive. Ils disent tous qu’arrivés à la frontière ce sera mieux. J’ai promis à Papa qu’il ne t’arrivera rien, que je prendrai soin de toi. Je sais que c’est dur mais nous devons être courageux. — Qui sont tous ces gens qu’on suit ? — Je ne sais pas, je sais seulement qu’ils fuient, comme nous. (...) ### Thuram superhéros ?
Lilian Thuram - Tous superhéros
Lilian Thuram - Tous superhéros © Radio France
Lilian Thuram a publié plusieurs ouvrages : **_Mes étoiles noires_** , **_Manifeste pour l’égalité_** et a co-écrit avec **Jean-Christophe Camus** . Vient de paraître en bande dessinée, **_Tous super-héros_** aux éditions Delcourt. Une fois de plus il essaie de déconstruire les schémas inconscients qui façonne nos relations aux autres. L'histoire est vraie, au départ, elle est arrivée à son fils, à qui un camarade a dit qu'il aurait des difficultés en mathématiques parce qu'il est noir. **ALLER PLUS LOIN |** **[Participer au concours de Nouvelles d'Etonnants Voyageurs > ](http://www.etonnants-voyageurs.com/spip.php?article20394)** **- Date limite d’inscription sur : 20 février 2016** **[Quand Lilian Thuram lisait Astérix, "je devenais courageux" > ](http://www.franceinter.fr/video-lilian-thuram-plus-fort-avec-asterix)**
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.