Morris, de son vrai nom Maurice De Bevere, a créé le personnage de Lucky Luke en 1946.

Expo Morris - Lucky Luke
Expo Morris - Lucky Luke © Morris

Morris, de son vrai nom Maurice De Bevere, a créé le personnage de Lucky Luke en 1946.

Le cow boy solitaire apparaît pour la première fois dans L’Almanach Spirou . Depuis les aventures des Lucky Luke sont traduites dans 29 langues et 300 millions d'albums se sont vendus.

On le voit plus souvent relax, en position de faire la sieste qu’avec un livre dans les mains. En toute pudeur, le plus célèbre cow-boy de la bande-dessinée apprécie pourtant le soyeux touché des pages, à l’abri des regards et surtout des ennuis. Car, dans le Far West, l’aventure est au coin de la rue et de nombreux récits font état de cette vie trépidante qu’ont connus les pionniers. C’est dans ce contexte que Lucky Luke nous présente quelques-unes de ses lectures préférées.

Du gore d'abord avecLes 8 salopards de Quentin Tarentino

Oui, je suis allé voirLes 8 salopards, le 8e film de Quentin Tarantino,  un western en huis clos sur une musique signée Ennio Morricone  avec Samuel L. Jackson, Kurt Rusell, Jennifer Jason Leigh, Walton Goggins, Tim Roth, et Michael Madsen. Il commence sur un chemin enneigé des Rocheuses quelques années après la Guerre de Sécession. À bord d’une diligence, un chasseur de primes emmène à la ville une femme qu’il a capturée, à qui il fiche des beignes à longueur de temps.

Morris a été si souvent censuré, pour jouer avec les enfants et les revolvers en même temps,que je me suis dit que trois heures aux cotés de ce farfelue de Tarantino ne me ferait pas de mal. Un peu de gore me rappelle ma jeunesse et la liberté de mon créateur.

La fille  de Christophe Blain et Barbara Carlotti

Lucky Luke - La fille
Lucky Luke - La fille © Radio France

Avec cette troupe de motardes qui casse du cow boy j’ai des frissons dans le dos. Car vous verrez, La Fille tombe amoureuse d'un cow-boy minuscule, et elle le cache dans son short pour le protéger des folles furieuses.

Après chaque nuit d'amour passée avec la Fille, le cow-boy grandit. Ca se passe en Espagne, mais les dessins me rappellent bien les grandes plaines que j’ai pu traverser.

A l’ombre des jeunes filles en fleurs

Lucky Luke - ombre des jeunes filles
Lucky Luke - ombre des jeunes filles © Radio France

Ça se passe chez les Swann, dont la fille Gilberte n’a pas répondu à ses attentes amoureuses. Cela me console de voir ce poor lonesome Proust échafauder des histoires avec des figures féminines finalement inatteignables. 

A la dure  - Mark Twain

Lucky Luke - A la dure
Lucky Luke - A la dure © Radio France

Lui se frotte à la dure réalité des pionniers avec ses rencontres fâcheuses ou heureuses, explorant les mines d’argent du Nevada, surfant à Hawaï.

Il apparaît d’ailleurs dans L’héritage de Rantanplan . Nos routes devaient forcément se croiser à un moment donné.

Les armes à feu des pionniers  – H.J. Stammel

Lucky Luke - armes à feu
Lucky Luke - armes à feu © Radio France

Si je m’en réfère à cet ouvrage très précis de H.J. Stammell, je possède une arme permettant « un tir précis et d’une très grande force d’impact  ».

Par contre l’auteur détruit mon mythe en jugeant irréaliste la célérité avec laquelle je dégaine. Je l’attends pour un duel, on verra après ce qu’il en pense.

Les hors-la-loi du Far West  – Robert Elman

Lucky Luke - Hors la loi
Lucky Luke - Hors la loi © Radio France

Billy the kid,  présenté comme un mercenaire à la solde d’éleveurs en colère au moment de la guerre des pâturages, afficherait finalement un palmarès d’assassinats au rabais par rapport à sa légende. Jesse James, le bandit de grand chemin, aurait été assassiné alors qu’il époussetait un tableau. Calamity Jane ? Une ivrogne invétérée. Enfin lesDalton , spécialistes des attaques de trains, ont droit à un récit circonstancié de leur fatale tentative de braquage des banques de Coffeyville.

Brèves de comptoir  de Jean-Marie Gourio me rappelle les saloons

Lucky Luke - Brèves de comptoir
Lucky Luke - Brèves de comptoir © Radio France

Pour les fréquenter régulièrement, ces tripots qui suintent la chique et le mauvais whisky regorgent d’aphorismes.

Parmi ce florilège de pensées mémorables, j’aime beaucoupces deux-là :

L'insécurité c'est psychologique: moi, quand je rentre bourré, j'ai peur de personne !

C'est pas en mettant plus de flics qu'on aura plus de sécurité, c'est en mettant moins de gangsters .

Bon sens ne saurait mentir.

En hommage à ce cher Jolly Jumper, je lis le Dictionnaire amoureux du cheval  d'Homeric

Lucky Luke - dico amoureux du cheval
Lucky Luke - dico amoureux du cheval © Radio France

Sans doute un bipède encore un peu plus solitaire, les jambes arquées en moins. Jolly Jumper  est ma diligence, mon partenaire d’échecs… toujours ponctuel et présent au moment où il faut.

C’est aussi une tête de mule. Entre Jappeloup et Ourasi, il a droit au chapitre de cette anthologie du monde équestre au titre de « L’Appaloosa le plus célèbre de la bande dessinée ».

Il avait déjà le melon avant alors maintenant, sa tête ne passe même plus dans la bride.

Laissez-moi fumer tranquille !

Lucky Luke - La clope au bec
Lucky Luke - La clope au bec © Radio France

Cette cigarette vissée aux lèvres qui faisait partie de ma panoplie rend désormais bien nostalgique ceux qui m’ont connu entre les années 50 et 70.

En fait, je crois qu’ils ne se sont jamais fait à l’idée que je puisse mordiller un brin d’herbe à la place. C’est sous la pression des associations antitabac et à la demande desstudios américains Hanna-Barbera que j’ai dû abandonner ma célèbre roulée pour l’adaptation des Dalton en cavale  au cinéma. Si j’ai pu dissuader certaines personnes de fumer, tant mieux !

En véritable mémorialiste de la clope, Marc Lemonnier nous parle dans Au temps béni de la clope au bec , d’une époque où fumer était un acte social, une figure de style et presque un art de vivre.

L’allure des hommes  – François Baudot

Lucky Luke -Allure des hommes
Lucky Luke -Allure des hommes © Radio France

Mais vous noterez tout de même que mon style a influencé quelques créateurs de mode et de nombreux fashionistas .

Regardez les magazines people , les It boys  portent leur jean à ma manière, le bas retroussé.

Justin Bieber s’est fait pousser une mèche identique à la mienne et bientôt, le foulard rouge autour du cou sera le must  dans les soirées chics et branchées.

Et aussi

►►► Lucky Luke tire plus vite que son ombre depuis 70 ans

►►►  Quand Matthieu Bonhomme s'empare de Lucky Luke, retour au sources du western.

Articles liés
Culture
Crème au citron
24 avril 2018
Culture
Gâteau aux pommes
24 avril 2018
Culture
Saumonette grillée au fenouil
24 avril 2018
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.