Exercice de style pour les 10 auteurs sélectionnés pour le prix du livre Inter. Nous leur avons demandé d'écrire un texte sur leur livre et d'y adjoindre une photo.

Constance Debré
Constance Debré © Marie Rouge / Flammarion

Love Me Tender n’est pas un livre sur moi. Ce n’est pas un livre sur ma vie. Ce n’est pas un livre sur l’argent l’amour le sexe. Ce n’est pas un livre sur les femmes les femmes les femmes (j’avoue), sur les hommes (un peu), sur les enfants (un enfant surtout). C’est un roman. Un roman avec tout ça parce qu’il y a tout ça dans la vie, il n’y a même que ça, et que les romans n’ont qu’une raison d’être, qu’une cause et qu’un but, parler de la vie, ou plutôt la dire. Pas la vie en général, puisque la vie en général est quelque chose qui n’existe pas, mais la nôtre de vie, la mienne ou la vôtre, la seule qu’on connaisse, la seule qui existe. 

Il n’y a même que les romans pour s’y coller, je crois, tant la vie s’obstine à ne jamais nous dire ce qu’elle est, ce qu’on fait là, qui on est et ce qu’on peut bien faire de l’autre, lequel en toute logique est aussi perdu que nous dans ce chaos. 

C’est la raison pour laquelle on lit, avec le sentiment, souvent, qu’on deviendrait fou si on ne le faisait pas. Non ? Moi oui. C’est un roman,  j’insiste, c’est sur la couverture, parce que c’est une représentation. Une représentation qui ne tient que par des phrases qui laissent passer du vrai quel que soit ce qui est raconté. Comme un tableau est une représentation qui ne tient que par des traits des formes des couleurs qui laissent passer du vrai quel que soit ce qui est représenté. Quel vrai ? Celui de la tragédie (je n’ai pas mis en exergue une phrase d’Eschyle par hasard) donc de la liberté. 

Ou pour dire les choses autrement, celui d’un sujet face à des événements, lesquels quelle que soit leur singularité, ne sont rien d’autre que du réel qui nous dérange nous bouscule nous déplace. Il n’y a pas de défaite ou de victoire, il y a la tragédie. C’est la seule preuve qu’on est vivant. Tout ça en phrases simples et en détail, par exemple dans Love Me Tender

Constance Debré
Constance Debré / Photo personnelle

Aller plus loin

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.