Lyonel Trouillot interroge le pouvoir de la poésie dans "La Parabole du Failli" (Actes Sud). C'est l'un de ses plus beaux romans.

Lyonel Trouillot
Lyonel Trouillot © Radio France /

Voilà que deux compères apprennent le suicide de Pedro avec lequel ils formaient un trio errant dans Port-au-Prince. Trois amis aspirant au subtil de la vie plutôt qu'à son confort.Trois êtres se frottant au vivant de la rue. Trois hommes dans une chambre miteuse pour seul abri, et la poésie comme bagage. Pedro, le comédien, distribue à tour de bras des pages de poésie arrachées aux livres de l'Estropié; il les donne sans sommation aux passantes croisées au hasard, et ces feuilles finissent dans les caniveaux. Un jour Pedro disparaît pour ne réapparaître aux yeux de ses deux amis qu'à la télé : on annonce son suicide dans une grande ville occidentale.

Haïti est un pays qui a tout pour être très civilisé, lettré, administré, policé, et pourtant tout s'y effiloche sans cesse, les malheurs s'y trouvent chez eux avec un naturel désarmant, et les haïtiens pataugent dans la boue et les ruines, la pauvreté, les coups. La rudesse du sort finit par s'engouffrer en eux. Reste la poésie. Peut-elle encore dire quelque chose du monde et au monde? Lyonel Trouillot décrit la chute du poète, l'échec de la poésie à nous sauver. Son livre le plus pessimiste sûrement.

Ecoutez Lyonel Trouillot

Lyonel Trouillot, est aussi auteur de La belle amour humaine (Grand Prix du Roman Métis en 2011), ou L'amour avant que j'oublie et Yanvalou pour Charlie (prix Wepler – Fondation La Poste en 2009)