Figure emblématique de l’art du XXe siècle ou parfait iconoclaste ? Marcel Duchamp n’en finit pas de nous bousculer dans notre conception de l'art. Sur France Inter, écoutons l’intelligence de Marcel Duchamp à l’œuvre, avec quelques invités qui commentent ses propos.

Marcel Duchamp
Marcel Duchamp © Getty / Mark Kauffmann

Devenu peintre à l’aube du XXe siècle, Marcel Duchamp admire les Impressionnistes, les Fauves, les Cubistes, s’exerce à tous ces styles en quelques années, puis s’engage dans une remise en question de la peinture qui aboutit à l’invention de l’art conceptuel et du ready-made.

Marcel Duchamp :

L'art est une chose beaucoup plus profonde que le goût d'une époque.

À travers des notes, des projets et des œuvres qui évoquent des tableaux impossibles, il nous laisse une œuvre singulière, marquée par la quête d’une quatrième dimension qui pourrait peut-être s'appeler « la vie transcendée par la poésie ».

Les expositions à Paris

Pour l’inauguration du Centre Pompidou en 1977, l’artiste tout désigné est Marcel Duchamp, marquant ainsi son absolue modernité. De septembre 2014 à janvier 2015, le Centre Pompidou propose une autre exposition, une lecture réactualisée du parcours de l’artiste, avec une centaine d’œuvres. L'événement, auquel France Inter s’associe avec enthousiasme, est intitulé Marcel Duchamp, la peinture même

Cécile Debray, commissaire de l’exposition, nous livre ici quelques éléments de compréhension : 

L'idée est d'examiner "l’objet de la peinture" chez Marcel Duchamp.

Le mérite de cette exposition est de sortir l'artiste de l'ironie dans laquelle on l'a enfermé pour faire éclore la complexité de sa recherche

À ce sujet, voici un retour sur les mots-clés d'un touche-à-tout visionnaire. 

Autant en emporte l’Histoire 

En 2018, l’émission Autant en emporte l’Histoire évoque l’année 1915, décisive pour Marcel Duchamp. En effet, déçu par le refus d'une de ses peintures au salon des Indépendants à Paris, il décide de quitter l'Europe pour le nouveau continent, avec ses amis, le couple Picabia. L'artiste et son œuvre sont extrêmement bien accueillis dans les milieux artistiques américains.

La fiction radiophonique, New York, 1915, Marcel Duchamp révolutionne l’art, est écrite par Camille Azaïs et réalisée par Christophe Hocké. 

Au cours de l’émission, Stéphanie Duncan s’entretient avec le critique d’art, Bernard Marcadé, biographe de l’artiste (Marcel Duchamp, la vie à crédit, paru en 2007 chez Flammarion)

Henri-Pierre Roché, écrivain :

La plus belle œuvre de Marcel Duchamp est l’emploi de son temps.

Vous pouvez écouter en avant-première un extrait de cette fiction qui sera diffusée dimanche 10 juin 2018 à 21h, et dans laquelle le comédien Gautier About prête sa voix à Marcel Duchamp !

1'27

New York, 1915. Marcel Duchamp révolutionne l’art

Par Camille AzaÏs

La Marche de l’Histoire

Début octobre 2014, à l'occasion de la remarquable exposition au Centre Georges Pompidou, l'émission de Jean Lebrun convie l'historien d'art Roland Recht, universitaire et conservateur de musée, chroniqueur et critique d'art français, à évoquer Marcel Duchamp dans sa volonté de se déprendre de l'art. Dans cette émission surgissent les contemporains de l'artiste, comme Kandinsky, Picasso ou Braque.

Octavio Paz dans le Château de la pureté (1975) :

Duchamp nous a montré que tous les arts, sans exclure les arts visuels, naissent et finissent dans une zone invisible.

En 1963, Jean-Marie Drot, le réalisateur des Heures Chaudes de Montparnasse, est allé filmer Marcel Duchamp aux États-Unis pour la Radio Télévision Française (RTF).

Jeu d'échecs, entretien filmé par Jean-Marie Drot :

Marcel Duchamp, dans les Entretiens avec Pierre Cabanne (Éditions Allia, 2014) :

Mon art serait de vivre ; chaque seconde, chaque respiration est une œuvre qui n’est inscrite nulle part, qui n’est ni visuelle ni cérébrale, une sorte d’euphorie constante.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.