National Geographic Channel propose un docu-fiction très réussi sur Mars. Un film envoyé depuis le futur aux Terriens en quête d'un nouvel espace vital.

Mars
Mars © National Geographic

Nous sommes donc en 2033. Les Terriens sont arrivés à la conclusion que pour sauver l'humanité, il faut aller sur Mars. La première mission est donc prête à partir. Trois hommes et trois femmes, de pays différents, ont été sélectionnés. Pour le meilleur et pour le pire.

C'est le pitch sous lequel se présente cette série destinée à nous faire connaître Mars. Six épisodes conçus pour renouveler le genre, diffusés depuis dimanche dernier sur National Geographic Channel et disponibles en replay jusqu'au 31 décembre.

Vous pouvez donc prendre votre temps pour déguster cette série, car le voyage est long.

Les pionniers sont prévenus : "Ces sept prochains mois, votre corps sera exposé à 200 fois la dose annuelle de radiations qu'on reçoit sur Terre. Le calcium filtrera à travers vos os, qui perdront 10% de leur masse avant même qu'on atteigne Mars. Certains d'entre nous, si ce n'est tous, mourront probablement au cours de cette mission. Au décollage, à l'atterrissage ou sur le nouveau monde."

Scientifiques et artistes

Un avertissement anxiogène qui ne doit rien au hasard. National Geographic Channel, qui a confié ce projet inspiré du livre How We’ll Live on Mars de Stephen Petranek aux producteurs Brian Grazer et Ron Howard, y a associé une vingtaine d'experts scientifiques. Au total, cela produit un cocktail de rigueur scientifique et de dramaturgie pour nous faire voyager.

Pour l'équipage les problèmes commencent dès l'entrée dans l'atmosphère de Mars, au moment de l’atterrissage. Au moment où le capitaine perd connaissance. De la fiction, on passe alors au documentaire, qui donne la parole à Elon Musk, le milliardaire américain qui révolutionne le monde du spatial avec ses ambitions XXL.

Ainsi, la série pose des questions actuelles : comment poser sur mars les 40 tonnes de matériel ce qui seraient nécessaires pour y accueillir l'homme alors que pour l'instant on parvient juste à y envoyer un rover de 1 tonne, par exemple ?

De la fiction à la réalité

La série nous projette aussi dans des moments cruciaux pour l'équipage de 2033. Car la vie sur Mars est un défi du quotidien. Les six équipiers font face à la question de l'eau, de l'oxygène et de l'énergie dans leur campement martien. Les pionniers réussiront-ils à coloniser la planète rouge ?

Alors que le français Thomas Pesquet est pour six mois dans la Station spatiale internationale, où un grand nombre d'expériences visent désormais à résoudre les problèmes soulevés par une mission martienne, Mars nous fait découvrir la vie quotidienne en apesanteur.

A noter, cependant : en supposant que le président américain décide en 2017 de monter une mission de ce type, il faudrait huit ans de travail pour la mettre sur pied.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.