La ministre de la culture tente de trouver des solutions pour permettre aux professionnels du spectacle vivant de retrouver le chemin des salles et son public, après presque un an de fermetures ou de spectacles reportés. Elle annonce deux concerts test et un colloque scientifique.

L'Accor Arena à Paris sera l'un des lieux de concerts-tests annoncés par la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot
L'Accor Arena à Paris sera l'un des lieux de concerts-tests annoncés par la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot © AFP / Sandrine Marty / Hans Lucas / Hans Lucas

Le sujet a été évoqué plusieurs fois ces dernières semaines. Les professionnels de la musique s'appuyaient notamment sur une expérience faite en Espagne. 

L'expérience de Barcelone

En décembre 2020, le festival Primavera, à Barcelone, avait organisé un concert. L'expérience portait sur un public de 500 personnes. C'était un concert debout, à l'intérieur, avec un test antigénique à l'entrée, le port masque obligatoire, mais on pouvait l'enlever pour boire un verre. Il n'y avait pas d'obligation quant à la distanciation. À l'issue du concert, le festival n'avait constaté aucune contamination. 

En France, les professionnels œuvrent depuis plusieurs semaines pour que ce genre de tests aient lieu, notamment autour du Prodiss (Syndicat national des producteurs, diffuseurs, festivals et salles de spectacle dans le privé), des directeurs des festivals des Eurockéennes,  We Love Green, Main Square, et des professionnels de santé.

La Seine Musicale à Paris avait proposé de faire des Victoires de la Musique un test sur 1 300 spectateurs et cela avait été refusé par la Préfecture. 

Marseille et Paris en mars et avril

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a finalement annoncé des "expérimentations" en mars et avril, à Marseille et Paris, pour des concerts "debout" afin de trouver un modèle permettant la réouverture des lieux de spectacle malgré l'épidémie de Covid-19.

"Je suis très optimiste pour les festivals assis (...). Pour les spectacles debout, c'est plus compliqué, c'est pour cela que je mène des expérimentations et ces expérimentations sont destinées à bien tester ce qui se passe", a déclaré Roselyne Bachelot sur la chaîne LCI.

Les cas positifs autorisés à assister au concert

Test 1 avec le Dôme à Marseille et l'Inserm. 

"Sous réserve d'une situation sanitaire catastrophique" et si les protocoles sont validés, deux concerts test auront lieu "dans la deuxième quinzaine de mars", avec un millier de personnes, dans la salle de spectacle du Dôme à Marseille,"assis avec la possibilité de se lever". L'expérimentation sera menée avec l'Inserm, établissement public dédié à la santé et à la recherche. 
Toutes les personnes seront testées avant le concert, et les cas positifs "ne seront pas filtrés parce qu'il faut se mettre en situation où il y aura un brassage". Des tests seront également réalisés après l'évènement, pour constater ce que cela a donné au niveau des contaminations.

Test 2 avec l'Accor Arena à Paris et l'AP-HP. 

À Paris, 5 000 personnes participeront à une expérimentation dans la grande salle Accor Arena avec l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), "un concert en jauge debout", avec "un groupe test" à côté de ces 5 000 personnes, a précisé la ministre.

Un colloque scientifique en avril

Roselyne Bachelot a également annoncé la tenue d'un colloque scientifique européen, prévu à Marseille le 8 avril, où les différentes expérimentations seront "confrontées" et étudiées "pour bâtir un modèle résiliant" pour le monde du spectacle.  
Les lieux culturels sont fermés en France depuis plusieurs semaines face à la recrudescence de l'épidémie du Covid-19.