Mathilda May et Open Space
Mathilda May et Open Space © Radio France / Stéphane Capron

Mathilda May se lance dans le grand bain de la mise en scène au Théâtre avec Open Space , créé au Théâtre de Suresnes. Une pièce sur le monde du travail dans laquelle beaucoup d’entre nous pourront se reconnaître.

C’est un sacré défi pour la comédienne car cette pièce n’est pas banale... il n’y a pas de texte : c’est du théâtre visuel….Avec fermeté, avec précision, Mathilda May a tout construit de A à Z. Elle s’est investit à 100% en écrivant le spectacle comme une partition musicale qui est une analyse minutieuse de la vie de bureau et des relations entre six collègues. Il y a du Tati dans cette écriture qui demande une concentration extrême pour les comédiens. Mathilda May a aussi été danseuse, le spectacle est aussi chorégraphié et musical

On se dit sans texte, mais alors c’est du mime ? Non ce n’est pas du mime. Il y a plein d’astuces. Les comédiens parlent en même temps, il y a du borborygme…On ne comprend pas la force des mots mais on comprend par la sonorité de la phrase le sens de l’émotion. Il y a un récit très écrit en fait. Les gens vont cohabiter avec ce que cela représente de difficultés. J’en tire le côté absurde. C’est assez fou de mettre des gens qui travaillent ensemble, qui téléphonent en même temps, qui parlent en même temps. Et je m’amuse avec cette matière.

Mathilda May a cherché la vérité des émotions. Ce monde de l’entreprise est aussi un prétexte pour mettre des gens ensemble et voir comment ils cohabitent.

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.